GYM: dernier blitz de négos en vue du gala du 19 mai

Adonis Stevenson... (Photo Ryan Remiorz, PC)

Agrandir

Adonis Stevenson

Photo Ryan Remiorz, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne

On devrait être très bientôt fixé sur le gala de boxe de Groupe Yvon Michel du 19 mai prochain, au Centre Bell. À quelque cinq semaines de l'événement, il n'est pas trop tôt.

Alors que Premier Boxing Champions (PBC), Showtime et GYM ont parlé d'une finale entre Adonis Stevenson et Badou Jack en combat d'unification pour les titres des mi-lourds du World Boxing Council (WBC) et de super champion de la World Boxing Association (WBA), un combat pour le titre du WBC entre Stevenson et Eleider Alvarez - son aspirant obligatoire - n'est toujours pas exclu.

Le gérant d'Alvarez, Stéphane Lépine, a clairement indiqué que pour que son protégé accepte de se tasser pour faire place à ce combat, toutes ses conditions devraient lui être accordées. Or, en date de mardi midi, l'homme d'affaires ne pouvait confirmer que c'était le cas.

«Je ne veux pas parler des négociations alors qu'elles ont encore lieu, ça ne se fait pas. Je ne ferais que nuire à Eleider et au projet, a indiqué Lépine. Ce que je peux vous dire, c'est que je sais où je m'en vais avec Eleider, qu'on l'a très bien protégé et que, d'une façon ou d'une autre, on va sortir gagnant de ça.»

Ce qu'il veut est simple: un dédommagement financier important - le chiffre d'un million US pour les deux prochains combats a été avancé - et un contrat en bonne et due forme garantissant qu'Alvarez (23-0, 11 K.-O.) affronterait le vainqueur du combat entre Stevenson (29-1, 24 K.-O.) et Jack (22-1-2, 13 K.-O.).

Présentement, il n'a pas obtenu ce qu'il désire.

«Il est l'aspirant obligatoire, a-t-il rappelé. Le combat du 19 mai (entre Stevenson et Jack) aura lieu que si nous sommes satisfaits de nos négociations. Ça a toujours été ça et je me suis organisé pour que ça reste comme ça.»

Les négociations devaient se conclure lundi, mais toutes les parties impliquées n'ont pu en venir à une entente. La date butoir étant passée, Lépine aurait envoyé un ultimatum indiquant qu'il se retirait du processus et qu'il exigeait la tenue du combat entre Alvarez et Stevenson dès le 19 mai, mais le WBC lui aurait demandé quelques heures de plus. Lépine, tout comme Yvon Michel, n'ont pas voulu confirmer afin de ne pas nuire à ces négociations de la dernière chance.

«Il n'y a pas de date butoir, mais je vous laisse tirer vos conclusions», a déclaré Lépine.

«Je ne peux pas vraiment en parler, car je ne veux pas étaler publiquement les problèmes que nous avons à le régler, a pour sa part lancé Michel après un soupir. Ce que je peux vous dire, c'est qu'on travaille très fort pour régler ça. Nous sommes très confiants de mettre un point final à tout ça et de lancer la promotion rapidement. J'espère bien dès cette semaine.»

Michel a toutefois confirmé qu'il y aurait bel et bien un gala le 19 mai, au Centre Bell, précisant que tout était en place afin de lancer la promotion et la vente des billets, si ce n'est que de savoir quels noms il devra mettre au haut de l'affiche.

«Nous avons toujours dit que ce serait à Montréal et je n'ai jamais entendu parler d'un autre endroit pour tenir le gala, même si j'ai entendu plusieurs rumeurs, a noté Michel. Tout ça est lié à la pièce du casse-tête qui nous manque pour aller de l'avant. (...) Nous, notre date est réservée auprès du Centre Bell. Elle apparaîtra sur le calendrier du site d'evenko dès que les billets seront mis en vente. Les billets sont configurés, les posters sont prêts et Showtime a discuté avec les gens du Centre Bell. Tout est aligné.»

De l'action le 19 avril

En attendant, GYM présentera le 19 avril un gala au Casino de Montréal avec en finale le poids lourd Oscar Rivas (22-0, 16 K.-O.). Celui qui est classé 11e aspirant au titre du WBC - détenu par Deontay Wilder - affrontera soit le Brésilien Edson Cesar Antonio (40-7-1, 31 K.-O.), soit l'Américain Eugene Hill (34-1, 22 K.-O.). Le choix sera arrêté dans les prochains jours. Son titre de la North American Boxing Federation (NABF) ne sera toutefois pas en jeu.

La demi-finale sera assurée par le super moyen Shakeel Phinn (16-2, 11 K.-O.), face à Bartolomiej Grafka (20-29-3, 9 K.-O.). Le poids moyen Christian Mbili (8-0, 8 K.-O.) sera également de la partie, face à l'Argentin Luis Eduardo Paz (12-4-1, 8 K.-O.). Trois autres combats compléteront la carte.

Signe que les temps changent: Michel s'est dit ouvert à ce que Rivas affronte le vainqueur du choc des poids lourds entre le protégé d'Eye of the Tiger Management Simon Kean et Adam Braidwood, qui doit avoir lieu le 16 juin. Un événement conjoint entre les deux groupes montréalais aurait été impensable il y a quelques mois à peine.

«Nous sommes très heureux de voir de quelle façon la popularité de Simon est en ascension, a affirmé Michel. C'est bon pour les poids lourds au Québec. Ça va permettre à Oscar de briller: quand tu es seul, les gens n'ont pas idée à quel point c'est difficile. La situation actuelle est idéale. Je vois très, très bien dans un proche avenir, Oscar contre Simon dans un Centre Bell ou Vidéotron rempli.»




la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer