De bon augure pour Yves Ulysse

Yves Ulysse fils (à droite) a battu l'Américain... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Yves Ulysse fils (à droite) a battu l'Américain Cletus Seldin par décision unanime, samedi soir à Laval.

Photo Bernard Brault, La Presse

Si David Lemieux a quitté la Place Bell de Laval défait samedi, Yves Ulysse fils, lui, avait le coeur léger.

À son premier match sur les ondes de HBO, Ulysse fils venait de remporter en sous-carte son duel contre un redoutable cogneur de Brooklyn, Cletus Seldin, et les jolis mots des producteurs du réseau américain le berçaient encore.

«Ils m'ont demandé quand je serais prêt [pour le prochain combat] parce qu'ils avaient de gros projets pour moi en 2018», a confié hier à La Presse au téléphone ce sympathique boxeur montréalais.

Le flirt entre Yves Ulysse fils et HBO dure depuis un certain temps. «Ils ont dit qu'ils me voulaient depuis longtemps, depuis mon combat en sous-carte de Pascal-Kovalev I [en mars 2015 au Centre Bell]. Mais j'en étais seulement à mon sixième combat professionnel.»

L'entraîneur de ce boxeur de 29 ans, Rénald Boisvert, dit résister aux offres alléchantes de HBO depuis deux ans.

«HBO doit patienter. Yves n'est pas prêt pour un gros combat. Ça fait un bout de temps qu'on reçoit des invitations de HBO. On a dit non même s'ils offraient beaucoup d'argent. On le lançait déjà contre des boxeurs qui étaient dans le top 5 mondial. Ça n'avait pas de bon sens. Il faut maintenant aller vers un top 10, mais lentement autant que possible.

«Il y a des ajustements à faire. Même s'il a bien fait, il y a encore beaucoup de préparation pour l'amener à un combat avec un top 5 et éventuellement un combat de championnat du monde.»

Un adversaire lent et unidimensionnel

Avec cette victoire nette par décision unanime contre Seldin - après avoir envoyé son adversaire au tapis trois fois dans les trois premiers rounds -, Yves Ulysse fils (15-1, 9 K.-O.), membre de l'écurie Eye of the Tiger Management (EOTTM), s'approche du top 15 mondial de la WBO chez les poids super-léger (142 livres).

Seldin, surnommé le «marteau hébraïque», était pourtant considéré comme une vedette montante de la boxe aux États-Unis après avoir remporté ses 21 premiers combats, dont 17 par knock-out. Il devenait le troisième boxeur, après Mike Tyson et Roy Jones fils, à disputer deux combats en deux mois consécutifs sur les ondes de HBO.

Rénald Boisvert n'était pas impressionné pour autant par Seldin avant le combat. Il le trouvait lent et unidimensionnel. Il avait bien fait ses devoirs...

«Je m'attendais même à mieux de Junior. Je ne croyais pas qu'il ralentirait après trois ou quatre rounds. Mais il a été atteint psychologiquement en voyant Seldin se relever chaque fois. Pour Junior, Seldin est un boxeur dopé, et il avait l'impression d'avoir devant lui un monstre surnaturel qui allait se relever pendant 10 rounds. Il a craint de manquer d'énergie dans les derniers rounds. Normalement, quand il envoie un adversaire au tapis après trois fois, il ne se relève pas. Il n'avait jamais vécu ça. Il n'a pas encore assez d'expérience pour mesurer toute sa capacité, ses possibilités de "durer" dans un combat.»

Dopage

Cletus Seldin a pu boxer samedi même s'il s'est fait pincer deux fois pour dopage en 2017, une fois en juin pour un niveau de testostérone trop élevé dans son organisme, et une autre fois en février pour usage de stanozolol, un stéroïde anabolisant.

«Certains sont prêts à tout, dit Rénald Boisvert. Jamais deux sans trois? [Seldin] avait des comportements bizarres, des réactions de "crinqué". Il allait au sol et se relevait en furie. Il donnait l'impression qu'il n'était pas normal. Ça a insécurisé Junior.»

Yves Ulysse fils a aussi été affecté par une blessure à la main subie pendant le combat. «Ce n'était pas une blessure grave, explique le coach, mais quand tu blesses ta main principale, tu as peur de l'aggraver et de la perdre à un moment donné. Le boxeur qui perd un combat va y aller coûte que coûte. Mais un boxeur qui mène un combat va lancer sa droite beaucoup moins souvent pour la préserver.»

Malgré les simagrées de Cletus Seldin pendant le combat, son clan a bien réagi par la suite dans les coulisses de la Place Bell. «Ils sont venus nous voir dans le vestiaire après, Seldin et ses hommes de coin. Ils ont félicité Junior, ils ont été très gentils avec nous. Ils ont reconnu que Junior était dans une classe à part. Ils ont vu son gros potentiel. On a beaucoup apprécié leur classe. Sur le ring, pendant le combat, la frustration [de Seldin] était normale. Junior a tué un rêve. Seldin était sur HBO deux fois de suite. Il était promis à un avenir sur ce réseau. C'était catastrophique dans son esprit.»

Yves Ulysse fils entend s'accorder une période de repos avant de reprendre ses activités. «Les gens oublient vite que j'ai fait cinq combats en un an, et pas contre des poivrons. Alors il est temps de se reposer. Être prêt pour la prochaine étape. Le meilleur, et le plus difficile à la fois, est à venir. La plupart de mes prochains combats vont être sur HBO. J'aurai une meilleure plateforme, mais les rivaux vont être encore plus durs.»

---

Lemieux rencontrera les médias

David Lemieux sera en conférence de presse cet après-midi à la Place Bell pour revenir sur sa défaite contre Billy Joe Saunders. Il ne s'est pas exprimé publiquement depuis qu'il s'est incliné par décision unanime, samedi soir.




À découvrir sur LaPresse.ca

la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer