McGregor se moque de Mayweather à Toronto

Face-àface entre Floyd Mayweather et Conor McGregor à... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Face-àface entre Floyd Mayweather et Conor McGregor à Toronto mercredi soir.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
John Chidley-Hill
La Presse Canadienne
Toronto

La vedette des arts martiaux mixtes Conor McGregor a rapidement mis le feu aux poudres lorsqu'il s'est avancé sur le podium, microphone en main, mercredi.

Des milliers de partisans entassés devant le Budweiser Stage de Toronto l'ont largement acclamé et McGregor s'est empressé de les inviter à injurier son prochain adversaire: Floyd Mayweather fils.

Les deux hommes croiseront le fer lors d'un combat de boxe qui aura lieu à Las Vegas, le 26 août.

Natif de Dublin, en Irlande, McGregor s'est adonné à une longue tirade de 10 minutes au cours de laquelle il s'est notamment moqué des problèmes fiscaux de Mayweather, lors du deuxième arrêt d'une série de quatre afin de promouvoir l'affrontement entre les deux pugilistes.

Un avis fiscal fédéral a été déposé mardi contre Mayweather, qui est surnommé «Money». Le boxeur américain devrait encore plus de 22 millions $US en impôts depuis 2015, année au cours de laquelle il a obtenu son meilleur salaire en raison d'un combat contre Manny Pacquiao.

La foule ne s'est d'ailleurs pas gênée pour emboîter le pas, demandant à Mayweather de «payer ses impôts».

Cette deuxième conférence de presse aura été aussi houleuse que celle de la veille, à Los Angeles. McGregor s'était emparé d'un microphone et il tentait de répondre aux attaques de Mayweather quand le son de son microphone a été coupé. Ce qui, selon lui, avait été fait de façon volontaire par le groupe Showtime, qui présentera le combat.

«Ils veulent m'avoir au détour. Ils essaient de me prendre à contrepied et de me mettre dans une position inconfortable, mais je me nourris des positions inconfortables, a affirmé McGregor. Ils ne peuvent rien faire pour me déstabiliser.»

Âgé de 28 ans, McGregor revendique un dossier de 21-3 en arts martiaux mixtes et il est champion des poids légers de l'UFC. Mayweather, qui a 40 ans, est sorti de retraite pour prendre part à ce combat et il mettra en jeu sa fiche immaculée de 49-0.

«J'ai 28 ans et je reçois des chèques de combattant et de promoteur, a mentionné l'Irlandais. Quand Floyd avait 28 ans, il se battait en sous-carte de Oscar De La Hoya. Ce ne sont que des faits.»

Après que McGregor eut cédé le microphone, Mayweather s'est aussi engagé dans une joute verbale. Il a mis l'accent sur le fait qu'il était invaincu en plus de 21 ans de compétition. Il a également apporté un sac d'école rempli d'argent avant de s'emparer d'un drapeau de l'Irlande et de le placer sur ses épaules pour ridiculiser McGregor.

«S'il y a une chose que je sais, c'est que les partisans ne peuvent pas se battre pour toi, a déclaré Mayweather, sous les huées. On ne parle pas d'être au sommet pendant un an, deux ans ou trois ans, on parle de 21 ans!»

Dana White, le président de l'UFC, a indiqué avant la conférence de presse qu'un arrêt au Canada était impératif lorsqu'il a discuté de la promotion du combat avec Mayweather et les promoteurs de boxe.

«J'ai insisté pour que ces deux gars viennent au Canada, a dit White. Ils ne comprennent pas parce que dans le monde de la boxe, ils ne viennent pas ici et ils ne comprennent pas comment fonctionnent les bassins de partisans. Moi oui. J'ai insisté et encore une fois, le Canada ne m'a pas déçu.»




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer