Exclusif

Boxe: un procès se règle, l'amertume reste

Yvon Michel poursuivait David Lemieux, son gérant Camille... (Photo Ivanoh Demers, archives La Presse)

Agrandir

Yvon Michel poursuivait David Lemieux, son gérant Camille Estephan, le réseau HBO et le groupe américain Golden Boy Promotions pour 1,3 million de dollars.

Photo Ivanoh Demers, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La guerre juridique que se livraient deux promoteurs montréalais autour du boxeur David Lemieux s'est réglée à l'extérieur des tribunaux, a appris La Presse. Yvon Michel poursuivait Lemieux, son gérant Camille Estephan, le réseau HBO et le groupe américain Golden Boy Promotions pour 1,3 million de dollars.

Le règlement à l'amiable est survenu le 18 avril dernier, selon des documents que nous avons obtenus. Les termes de l'entente sont confidentiels. Mais il est clair que Lemieux ne sera plus représenté par GYM et pourra continuer sa carrière auprès de Camille Estephan et Golden Boy.

«Je n'avais aucune inquiétude par rapport à ce dossier, a expliqué Estephan. Maintenant, David a sa carrière entre les mains.»

Estephan n'a pas voulu dévoiler les termes de l'entente. Joint au téléphone, Michel s'est refusé à tout commentaire.

Camille Estephan et David Lemieux... (Photo André Pichette, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Camille Estephan et David Lemieux

Photo André Pichette, La Presse

Le règlement de cette histoire ne signifie pas que la paix et l'harmonie sont revenues dans la boxe montréalaise. Michel et Estephan, qui ont travaillé en collaboration pendant des années, n'ont plus de liens, selon ce dernier.

Invité à qualifier l'état de leurs relations, Estephan a répondu: «Pas de relations.»

Une guerre entre Showtime et HBO

Michel avait déposé sa poursuite au début de 2015. Quelques semaines plus tôt, en décembre 2014, Lemieux avait choisi de quitter le Groupe Yvon Michel (GYM) et de se joindre au groupe américain Golden Boy. Estephan, son gérant, avait orchestré la transition et assurait que le boxeur de 27 ans n'était plus lié à GYM par contrat.

Le fait de se joindre à Golden Boy a permis à David Lemieux d'obtenir des combats payants sur les ondes de HBO. 

Les patrons du réseau, dans des rencontres avec Estephan, auraient affirmé que jamais Lemieux ne boxerait sur ses ondes tant qu'il serait lié à GYM, selon la requête de la poursuite. C'est que Michel est proche du réseau concurrent de HBO, Showtime.

Le promoteur s'est senti lésé par le départ de son poulain, d'autant que Lemieux semblait destiné à d'importants combats. GYM estime avoir investi 1,1 million dans le développement de Lemieux, pour l'organisation et la préparation de ses 35 premiers combats professionnels. (Le promoteur, dans sa requête, ne dévoile toutefois pas les revenus engendrés par Lemieux au fil des ans.)

En boxe, les promoteurs rentabilisent le développement de leurs meilleurs boxeurs quand ceux-ci atteignent «les ligues majeures». Michel soutenait que Lemieux l'avait quitté pour aller s'associer à Golden Boy juste avant d'être profitable.

Depuis le dépôt de la poursuite, Lemieux s'est battu deux fois. En juin 2015, il a vaincu Hassan N'Dam N'Jikam. Puis, en octobre dernier, il s'est incliné dans un combat de championnat du monde devant le redoutable Gennady Golovkin. Sa bourse pour ce combat était probablement dans les sept chiffres.

Le prochain combat de Lemieux aura lieu samedi à Las Vegas, contre le jeune boxeur américain Glen Tapia, protégé de Freddie Roach.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer