Kevin Owens parle de sa carrière de lutteur à TLMP

Kevin Owens s'est taillé une place de choix parmi... (PHOTO FOURNIE PAR RADIO-CANADA)

Agrandir

Kevin Owens s'est taillé une place de choix parmi les stars de la World Wrestling Entertainment.

PHOTO FOURNIE PAR RADIO-CANADA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Tremblay
La Presse Canadienne
Montréal

Figurant parmi les invités de Tout le monde en parle, à Radio-Canada, Kevin Owens a parlé de son parcours dans la lutte professionnelle, lui qui a maintenant sa place parmi les vedettes de la WWE.

Avec son père dans l'auditoire, Owens, lui-même père de famille, a notamment parlé des désagréments d'un horaire souvent effréné, qui peut le garder loin des siens pendant bien des jours consécutifs.

Owens, qui est originaire de Marieville, en Montérégie, a aussi révélé que sa figurine de lutteur sera disponible au début de décembre. Il a également confié s'être inspiré de l'ancien lutteur Pierre-Carl Ouellet pour sa prise de finition, la «pop-up powerbomb».

En début d'entretien, Owens a résumé son art pour ceux qui sont moins familiers avec l'univers de la lutte.

«C'est d'une certaine façon un film où nous faisons toutes nos cascades nous-mêmes, a dit Owens. Nous nous sommes entraînés longtemps pour être capables de faire ça sans se blesser. Je ne dirais pas sans se faire mal, parce que ça, ça arrive, qu'on le veuille ou pas. Ça fait partie du travail.»

Owens a dit que lorsqu'il était plus jeune, les lutteurs qu'il croisait étaient courtois, alors il veut agir de la même façon à son tour. Même quand les partisans demandent des autographes à des endroits où les lutteurs aimeraient bien avoir du temps en privé, comme dans les hôtels.

«Qu'on le veuille ou non, ce sont les amateurs qui nous permettent de faire ça comme carrière», a dit celui qui a livré son premier combat à l'âge de 16 ans.

L'athlète de 31 ans, père d'un garçon de sept ans et d'une petite fille de 18 mois, s'est taillé une place de choix parmi les stars du circuit de Vince McMahon.

Après avoir brillé avec NXT, le circuit de développement, Owens a connu des débuts fracassants à la WWE dans un programme étoffé avec John Cena, qui est à plusieurs égards le visage de la compagnie depuis une dizaine d'années. Leurs confrontations ont eu lieu de mai à juillet.

Owens est plus tard devenu le champion Intercontinental en battant Ryback le 20 septembre, lors du gala de télé à la carte Night of Champions.

Tout le monde en parle ayant été enregistré pendant la semaine, Owens était en action dans le ring à Los Angeles, dimanche soir. Il a conservé sa ceinture face au même adversaire lors du gala Hell in a Cell, un autre gala de télé payante.

Owens sera par ailleurs au nombre des lutteurs disponibles dans le jeu vidéo WWE 2K16, qui sera disponible mardi.

Le Québécois est en page couverture de l'édition d'octobre du magazine Pro Wrestling Illustrated. Ces derniers mois, Owens a aussi pris part à de nombreuses séances de signatures, notamment au Comic-Con de San Diego.

Le Raw de lundi sera d'ailleurs présenté dans cette ville californienne. Deux jours plus tard, Owens participera à une séance de signatures dans une boutique de jeux vidéo du centre-ville de Toronto, en lien à la sortie de WWE 2K16.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer