Le Québécois Bermane Stiverne perd sa ceinture

Bermane Stiverne a été malmené par Deontay Wilder.... (Photo Isaac Brekken, archives AP)

Agrandir

Bermane Stiverne a été malmené par Deontay Wilder.

Photo Isaac Brekken, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
LAS VEGAS

Bermane Stiverne s'est incliné par décision unanime des juges face à Deontay Wilder, samedi, au MGM Grand Arena de Las Vegas. Il a ainsi perdu sa ceinture WBC des poids lourds.

Wilder est devenu le premier Américain depuis Shannon Briggs, en 2007, à mettre la main sur cette prestigieuse ceinture qui a déjà été portée par des légendes américaines de la boxe comme Mohamed Ali, George Foreman, Mike Tyson et Evander Holyfield.

«Je suis tellement fier de ramener la ceinture aux États-Unis, a commenté Wilder, visiblement surexcité. Ça signifie beaucoup pour moi, je voulais montrer au monde ce que j'étais capable de faire.»

Les trois juges ont remis des cartes de 118-109, 109-108 et 120-107 en faveur du nouveau champion.

Personne ne s'attendait à ce que le combat atteigne la limite puisque les deux pugilistes avaient démontré l'étendue de leur puissance au cours de leurs combats précédents. Au total, ils comptaient 53 K.-O. en 58 combats professionnels.

Après un début de combat conservateur où il a encaissé les solides coups droits de Wilder, Stiverne (24-2-1, 21 K.-O.) a lancé quelques bonnes charges au quatrième engagement. Le boxeur d'origine haïtienne contrôlait le centre du ring, mais Wilder se servait de sa longue portée, de six pouces supérieure à la sienne, pour porter les coups les plus dangereux.

Au sixième round, le Montréalais d'adoption a réussi à ébranler l'aspirant à deux occasions - avec un crochet de la gauche et une bonne droite au visage. Wilder (33-0-0, 32 K.-O.) est cependant revenu en force à l'engagement suivant lorsqu'il a lancé une puissante droite sur la cible et qu'il en a profité pour amener Stiverne dans les câbles.

«Ce n'était pas ma soirée, a dit Stiverne qui ne trouvait pas les mots après le combat. Je n'ai pas pu faire ce que je voulais faire. Ce n'était pas moi, je sentais que j'étais à plat. Je vais essayer de comprendre ce qui s'est produit.»

L'animosité entre les deux boxeurs se ressentait alors qu'ils se parlaient constamment durant les rounds. L'Américain s'est même permis de narguer son adversaire à plusieurs reprises.

Stiverne a tenté de porter de puissantes charges à quelques occasions, mais il a raté la cible la plupart du temps. Wilder a poursuivi son travail tout au long du combat et est demeuré discipliné pour ne pas ouvrir la porte au champion, reconnu pour sa rapidité et son imprévisibilité.

L'Haïtien a bien tenté d'envoyer son adversaire au tapis au dernier round, mais ce dernier a résisté et a préféré, avec raison, ne pas prendre de chances.

Wilder est hautement considéré comme le prochain grand champion des poids lourds par les observateurs américains. On dit de lui qu'il va redorer le blason de la catégorie.

Il avait massacré chacun de ses adversaires depuis ses débuts dans les rangs professionnels, passant le K.-O. à ses 32 opposants - et tous à l'intérieur des quatre premiers rounds.

Stiverne défendait son titre pour la première fois après l'avoir acquise par arrêt de l'arbitre au sixième round face à Chris Arreola, au mois de mai.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer