David Lemieux met fin à son association avec GYM

David Lemieux a reçu plusieurs offres depuis son combat... (Photo André Pichette, archives La Presse)

Agrandir

David Lemieux a reçu plusieurs offres depuis son combat du 6 décembre dernier, face à Gabriel Rosado, présenté à Brooklyn.

Photo André Pichette, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

L'année 2015 commence bien mal pour le Groupe Yvon Michel (GYM). L'une de ses étoiles montantes et de ses poulains de longue date, David Lemieux, a fait savoir qu'il quittait le navire et qu'il ne renouvellerait pas leur association.

Les pourparlers entre le promoteur et le boxeur montréalais de 26 ans ne datent pas d'hier. Leur entente est échue depuis « plus de six mois », affirme le gérant de Lemieux et président d'Eye of the Tiger Management, Camille Estephan.

« On a donné la chance au coureur. David a même boxé sans contrat. Mais malheureusement, on est rendus ailleurs. [...] C'est une décision qui a mis beaucoup de temps à être prise. C'était quand même difficile, mais elle s'est imposée d'elle-même », a déploré ce dernier lorsque La Presse l'a joint vendredi.

Selon lui, c'est surtout parce que les deux clans n'avaient pas les mêmes intentions quant aux prochains adversaires du pugiliste que leur union a pris fin. En raison de sa proximité avec le réseau de télévision américain Showtime, qui présente notamment les combats d'Adonis Stevenson, GYM n'était pas en mesure de fournir les rivaux que visait Lemieux. Celui-ci souhaite que ses prochains affrontements soient plutôt diffusés à l'antenne de HBO.

« Ce sont les politiques de la boxe. On se cherche des adversaires spécifiques et le chemin sur lequel GYM est engagé n'est pas vraiment celui qu'on veut », a résumé Estephan, qui n'exclut toutefois pas la possibilité de collaborer de nouveau avec GYM dans l'avenir.

Trois cibles

Trois noms viennent en tête de liste pour Lemieux (33-2, 31 K.-O.): Canelo Alvarez, Miguel Cotto et Gennady Golovkin. Tous trois sont d'ailleurs associés à HBO.

Bien que les négociations en ce sens soient déjà en marche, cela ne signifie pas pour autant que l'un de ces hommes sera le prochain rival de Lemieux, souligne Estephan. « On a déjà un plan B, avec une date et un lieu déterminés, pour un combat qui sera diffusé sur HBO », signale-t-il, sans toutefois donner plus de détails.

Le nom de Lemieux est sur toutes les lèvres depuis qu'il a défendu avec succès sa ceinture NABF des poids moyens en remportant une éclatante victoire contre Gabriel Rosado, le 6 décembre à New York.

« Avec ses dernières performances, plusieurs portes se sont ouvertes à nous. Nous sommes en très bonne position », a indiqué Estephan, qui sera à Las Vegas la semaine prochaine en vue du combat que livrera son autre protégé, Bermane Stiverne, qui tentera de conserver son titre WBC des poids lourds contre Deontay Wilder le 17 janvier.

Le départ de Lemieux représente une autre perte de taille pour GYM, qui a vu Jean Pascal se joindre à InterBox en octobre dernier. L'organisation peut cependant encore compter sur Adonis Stevenson, de même que sur le prometteur Artur Beterbiev.

Le président de GYM, Yvon Michel, n'a pas rappelé La Presse vendredi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer