Georges St-Pierre: «Je n'ai pas encore pris ma décision»

Georges St-Pierre fera-t-il un retour dans l'octogone?... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Georges St-Pierre fera-t-il un retour dans l'octogone?

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Neil Davidson
La Presse Canadienne
Halifax

Georges St-Pierre est sur le point de reprendre l'entraînement. Mais on ne sait toujours pas s'il se battra de nouveau.

Son entraîneur de longue date, Firas Zahabi, croit que l'ex-champion des mi-moyens de l'UFC ne manque pas de motivation, alors qu'il poursuit sa rééducation à la suite d'une opération au genou.

Zahabi, qui se trouve à Halifax pour s'occuper de cinq combattants, dont le numéro 2 chez les mi-moyens Rory MacDonald, en vue du gala UFC de samedi, a déclaré que St-Pierre devrait augmenter la cadence à l'entraînement.

«Il a reçu le feu vert pour reprendre l'entraînement en arts martiaux mixtes, a dit Zahabi plus tôt cette semaine. On va prendre ça une étape à la fois. Nous allons retourner dans le gymnase et tenter d'avoir du plaisir. Il n'a pas distribué de coups de pieds ou de poings depuis un certain temps, alors on va d'abord s'amuser avec ça.»

St-Pierre (25-2) a abandonné son titre en décembre dernier, précisant qu'il avait besoin de s'éloigner des combats d'arts martiaux mixtes pour un certain temps. Mais il a poursuivi l'entraînement. C'est pendant un entraînement, en avril, qu'il s'est déchiré le ligament croisé antérieur, le forçant à subir une intervention chirurgicale. Il avait aussi subi une reconstruction ligamentaire à l'autre genou, en 2011.

Âgé de 33 ans, St-Pierre a nié les dernières rumeurs de retour le concernant.

«Je n'ai pas encore pris ma décision», a-t-il dit dans un message texte envoyé à La Presse Canadienne, vendredi.

Zahabi a précisé qu'il ne pouvait pas parler au nom de l'ex-champion.

«Mais je crois que le feu brûle encore en lui, a-t-il imagé. Je crois seulement qu'il doive apprendre à mieux équilibrer sa vie. Quand vous courez, vous chutez. Il a fait trop de combats dans un délai trop court. Je crois qu'il devrait les espacer davantage. Il peut le faire, mais il doit aussi avoir une vie privée.»

Après une victoire par décision partagée contestée face à Johny Hendricks au gala UFC 167 de novembre dernier, le champion amoché semblait en proie à des sentiments ambivalents.

«Je ne peux plus dormir présentement. Je deviens fou, a-t-il dit au cours de sa conférence d'après-combat. J'ai des choses à régler, je dois relaxer. J'ai besoin d'air pour un temps. Je ne sais pas ce que je vais faire.»

Quelques semaines plus tard, il a confirmé ses plans, sans toutefois préciser ce qui le troublait.

Hendricks a ensuite remporté le titre laissé vacant en battant Robbie Lawler. Les deux hommes doivent de nouveau s'affronter au UFC 181, le 6 décembre.

Comme Zahabi, Tom Wright, en charge de l'UFC au Canada, croit au retour de «GSP».

«Je n'ai pas d'informations à ce sujet, mais j'ai le pressentiment qu'il reviendra. Il voudra toutefois revenir selon ses propres termes. Rien ne me plairait davantage.»

Le président de l'UFC, Dana White, a déclaré que St-Pierre pourrait effectuer son retour en livrant un combat de championnat.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer