Les prières d'Yvon Michel

S'il fallait que Lucian Bute ou Jean Pascal... (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse)

Agrandir

S'il fallait que Lucian Bute ou Jean Pascal se blesse d'ici le 18 janvier... Les promoteurs Jean Bédard et Yvon Michel n'osent même pas y penser.

Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Yvon Michel assure qu'il arrive à dormir la nuit. Mais lorsque le promoteur se lève le matin, une pensée l'assaille. Et si Jean Pascal ou Lucian Bute se blessait juste avant leur combat du 18 janvier au Centre Bell?

«Disons que c'est toujours une arrière-pensée. Je parle au promoteur de Bute, Jean Bédard, chaque jour pour connaître l'état de santé de son boxeur. Je fais la même chose avec l'entraîneur de Pascal, Marc Ramsay, explique Yvon Michel. Ma priorité, c'est vraiment que ces deux-là soient sur le ring le 18.»

Yvon Michel en a vu des combats annulés pour cause de blessure. À la boxe, les camps d'entraînement sont rudes. Les athlètes se poussent dans leurs derniers retranchements. Certains s'entraînent trop, d'autres mal.

Puis, il y a ceux qui sont simplement malchanceux, comme Lucian Bute, qui s'est blessé à la main gauche au printemps dernier. C'est arrivé exactement 18 jours avant le 25 mai, date à laquelle les deux boxeurs québécois devaient croiser le fer.

Le combat a finalement été remis au 18 janvier. Mais les promoteurs ont perdu pas mal d'argent. «On y a laissé plusieurs centaines de milliers de dollars. Il y a les avances aux boxeurs pour leur camp d'entraînement. Il y a les affiches imprimées pour rien, la publicité et tout ça», dit Michel.

Lucian Bute s'est depuis fait opérer. Il assure que sa main gauche est en parfait état. Jean Pascal, lui, dit connaître son meilleur camp d'entraînement à vie. Mais le boxeur a aussi connu des ennuis de santé dans le passé. À l'été 2012, un combat entre lui et Tavoris Cloud avait été annulé quand Pascal s'était blessé à la main droite.

Le promoteur d'expérience est donc sur ses gardes. On saura dans moins de 10 jours si ses prières auront été exaucées.

Alvarez va se battre

Yvon Michel confirme par ailleurs qu'Eleider Alvarez va se battre le soir du 18. Le Montréalais a appris cette semaine que son adversaire, Thomas Oosthuizen, se désistait.

«C'est dommage, c'est certain. Mais là, on a une liste d'adversaires et on sait au moins qu'Eleider va se battre ce soir-là», explique Michel.

La question est maintenant de savoir si on trouvera à Alvarez un adversaire digne de HBO. Le duel Alvarez-Oosthuizen devait être diffusé par le réseau américain juste avant celui de Pascal-Bute. Or, HBO ne s'intéresse à aucun des candidats de dernière minute trouvés pour remplacer l'adversaire prévu.

L'absence d'Alvarez sur les ondes du réseau pourrait toutefois avoir un petit avantage: elle permettrait aux amateurs de boxe couche-tôt de voir le combat Pascal-Bute. En effet, le combat principal aurait lieu à 23h15 dans ce cas. Si, à la surprise générale, HBO diffusait le combat d'Alvarez, alors Bute et Pascal s'affronteraient une heure plus tard, juste après minuit.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:4273453:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer