Football universitaire: la renaissance des Stingers

Mickey Donovan est seulement le cinquième entraîneur-chef des... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Mickey Donovan est seulement le cinquième entraîneur-chef des Stingers de Concordia en 40 ans.

Photo Bernard Brault, La Presse

Personne ne les attendait là, mais les Stingers de Concordia se retrouvent cette semaine au premier rang de la conférence québécoise de football universitaire, à égalité avec le Rouge et Or de Laval, grâce à une fiche parfaite de 2-0.

Après plusieurs saisons difficiles - 0-8 en 2013...-, l'arrivée de l'entraîneur-chef Mickey Donovan a ramené une culture gagnante à Concordia. L'ancien joueur-étoile des Stingers, sacré meilleur joueur au Canada en 2004, était responsable de la défensive à McGill avant d'accepter la proposition de Patrick Boivin, le directeur des sports à Concordia.

Donovan est seulement le cinquième entraîneur-chef des Stingers en 40 ans. Il succède à Gerry McGrath, qui a été associé à l'équipe pendant 22 saisons.

«Le programme de football est un peu la locomotive des sports dans une université et nous savions qu'il fallait effectuer des changements, rappelle Boivin. Nous avons pris notre temps afin de choisir le meilleur candidat et la candidature de Mickey s'est imposée, d'autant plus qu'il venait avec son frère Patrick.

«Le changement de philosophie a été immédiat, souligne Boivin. Mickey exige que les joueurs répondent de toutes leurs actions, aussi bien sur le terrain qu'à l'extérieur. Lui et son frère ont vraiment à coeur les intérêts de tous leurs étudiants et considèrent l'équipe de football comme une grande famille.»

«Les premières victoires font plaisir, c'est certain, mais nous serions tout autant convaincus d'avoir fait le bon choix si l'équipe avait perdu ses premiers matchs, assure Boivin. Pour nous, le plus important est la philosophie et la rigueur qui guident maintenant notre équipe de football...»

Un gros test

Même si les résultats ne sont pas tout, ces premières victoires étaient importantes. «La victoire à Queens (en match préparatoire) était peut-être la plus significative, souligne Donovan. J'ai vu des vétérans pleurer après le match, ils comprenaient qu'ils pouvaient vraiment croire en un renouveau du programme...

«Concordia a une grande tradition de football. Nous avions battu Laval en 2003 quand je jouais ici et je dis souvent que les Stingers sont les "géants endormis" du football canadien. Nous pouvons revenir au sommet, en y croyant et en fournissant les efforts nécessaires. C'est la mentalité que nous voulons ramener ici.

Après des matchs contre Bishop's et McGill, les Stingers auront droit à un premier vrai test ce soir alors qu'ils affronteront le Vert et Or de Sherbrooke. «Nos deux premiers matchs étaient loin d'être parfaits, mais nous avons trouvé la façon d'aller chercher deux victoires», souligne Donovan.

«Gagner n'est pas facile - en fait, rien n'est facile dans la vie - et ça sera de plus en plus difficile à mesure que la saison va avancer. Le Vert et Or possède une excellente formation, avec des vétérans qui ont du caractère et un bon groupe d'entraîneurs. On vient de prendre leur place dans le top 10 canadien et ils vont sûrement se présenter ici avec l'intention d'avoir leur revanche...»

Après un match contre St-Mary's, dans les Maritimes, les Stingers vont affronter successivement le Rouge et Or (à Québec, le 5 octobre), puis les Carabins de l'UdeM (au stade Concordia, le 11 octobre). Des étapes importantes dans la progression de l'équipe.

Des valeurs solides

«Mon père nous a inculqué des valeurs très solides, basées sur le travail, la détermination, la persévérance, la discipline aussi. Avec mon frère, ce sont ces valeurs que nous tentons de transmettre aux joueurs. Et si tout le monde travaille ensemble, les résultats vont suivre sur le terrain.»

L'arrivée tardive de Donovan a compromis le processus de recrutement pour la saison en cours. «Nous manquions de profondeur à plusieurs positions, sur la ligne offensive notamment, mais nous avons heureusement pu dénicher quelques bons joueurs aux États-Unis», explique l'entraîneur-chef originaire du New Hampshire.

«Et nous sommes déjà en plein recrutement pour la saison prochaine. L'objectif est d'attirer les meilleurs joueurs de Montréal, du Québec, et je crois que Concordia a beaucoup à leur offrir.»

Chose certaine, les Stingers ne peuvent plus être pris à la légère et ils pourraient nous réserver plusieurs surprises d'ici la fin de la saison.

Le classement canadien

RangÉquipeFichePoints
1Laval2-0300
2Calgary2-0267
3Western2-0243
4McMaster3-0194
5Montréal1-1172
10Concordia2-014

Cette semaine

Aujourd'hui, 19h

> McGill (0-2) à UdeM (1-1), CEPSUM

> Sherbrooke (1-1) à Concordia (2-0), stade Concordia

Demain, 13h

> Laval (2-0) à Bishop's (0-2), au Coulter Field

Aussi au programme

La saison est bien lancée au soccer avec des matchs tout au long du week-end. Ce soir, chez les femmes, les Carabins de l'UdeM, meneuses du classement, auront droit à une forte opposition à Sherbrooke contre le Vert et Or. Chez les hommes, c'est le duel entre les Citadins de l'UQAM et le Rouge et Or de Laval, dimanche à Québec, qui retiendra l'attention. Il y a aussi des compétitions au rugby et au golf.




Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer