Carabins: Desriveaux arrive, Maciocia dirigera la défense

Danny Maciocia et Danny Desriveaux... (Photo: Edouard Plante-Fréchette, La Presse)

Agrandir

Danny Maciocia et Danny Desriveaux

Photo: Edouard Plante-Fréchette, La Presse

Partager

Tout jeune retraité des terrains de la Ligue canadienne, Danny Desriveaux est devenu l'entraîneur des receveurs des Carabins, jeudi, tandis que Danny Maciocia a annoncé qu'il dirigera maintenant la défense. Les Bleus n'ont donc pas mis de temps à réagir au départ de Noel Thorpe chez les Alouettes et à modifier un organigramme auquel se greffe également Fabrice Raymond, en charge des demis défensifs.

Ce remaniement s'est préparé durant la fin de la semaine de la Coupe Grey lorsque Maciocia, après un premier refus en mars, a autorisé les Alouettes à discuter avec Thorpe. Une fois le départ du coordonnateur défensif officialisé, Maciocia a reçu un nombre important de candidatures, mais n'a jamais offert le poste à quiconque. Il a plutôt misé sur la continuité en décidant de prendre les rênes à la défense.

«Le problème d'une solution à l'interne est que certains de nos entraîneurs en étaient à leur première année, en 2012. Ils connaissent le système, mais le fait d'appeler tous les jeux est une situation différente», a expliqué celui qui n'a pas occupé ce rôle depuis 1999.

«Comme coordonnateur à l'attaque, je connais le genre de problèmes que peuvent causer les défenses adverses. C'est un avantage que j'ai et que je vais même utiliser pour modifier certaines choses en défense», a-t-il ajouté.

Conséquence de ce changement, Marco Iadeluca, déjà coordonnateur à l'attaque depuis deux ans, appellera finalement les jeux, en 2013. Pour l'épauler, les Carabins ont recruté Desriveaux, qui avait annoncé sa retraite cette semaine, après une carrière de six ans dans la LCF.

«J'étais content que l'on me propose une opportunité de la sorte. Maciocia, avec toute l'influence qu'il a eue au Québec et avec les étapes qu'il a franchies dans sa carrière, est un exemple pour n'importe quelle personne qui veut démarrer sa carrière comme entraîneur», a indiqué le triple vainqueur de la Coupe Grey.

Âgé de 31 ans, Desriveaux avait déjà pensé à ce type de reconversion, plus tôt cette année, avant de s'engager avec les Argos. Cette fois, il savait pertinemment que la saison 2012 était celle de ses derniers attrapés. «J'ai eu le temps pendant l'année de bien penser à mes affaires et d'être paix avec ma décision de passer à autre chose. Je savais que cette saison allait être ma dernière», a-t-il révélé.

En le présentant aux médias, Maciocia a vanté l'intelligence de jeu de Desriveaux. Au fil de ses investigations, ces derniers jours, l'entraîneur montréalais a rapidement saisi l'importance qu'il pourrait avoir au sein de son personnel. «Les personnes auprès desquelles je me suis renseigné étaient tellement impressionnées par Desriveaux. Ils parlaient déjà de lui comme un futur entraîneur. Avec cette information, je me suis rapidement assis avec lui.»

«J'ai toujours été un bon étudiant, a confirmé Desriveaux. Le football est une plateforme académique: il faut que tu apprennes, que tu écoutes et que tu prennes des notes. Par intérêt ou peut-être par ambition, je prenais toujours des notes lors des réunions, même quand cela ne me concernait pas.»

Une vingtaine de recrues

Les Carabins ont par ailleurs dévoilé l'identité d'une vingtaine de joueurs qui se joindront à l'équipe au cours des prochains mois. De ce nombre, Maciocia a notamment comparé le porteur de ballon Sean Thomas-Erlington, des Spartiates du Cégep du Vieux-Montréal, à Rotrand Sené.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:2500684:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer