Sauts: le doublé pour Stoch, la patience récompensée pour Kasai

«C'est extraordinaire, c'est comme un rêve devenu réalité... (PHOTO JOHN MACDOUGALL, AFP)

Agrandir

«C'est extraordinaire, c'est comme un rêve devenu réalité et je n'y crois pas», s'est exclamé le Polonais Kamil Stoch.

PHOTO JOHN MACDOUGALL, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Frédéric BOURIGAULT
Agence France-Presse
ROSA KHOUTOR

Le Polonais Kamil Stoch est devenu le 3e homme de l'histoire à réaliser le doublé petit/grand tremplin aux JO d'hiver, en remportant le concours du grand tremplin où le Japonais Noriaki Kasai a décroché une nouvelle médaille d'argent 20 ans après sa première, samedi sur le complexe RusSki Gorki.

«C'est extraordinaire, c'est comme un rêve devenu réalité et je n'y crois pas», s'est exclamé le Polonais.

Stoch, 26 ans, a dû s'arracher pour planer dans les airs turbulents et dompter la fougue d'un jeune premier, le Japonais Kasai, 41 ans, qui a failli devenir le champion olympique le plus âgé de l'histoire des JO d'hiver en individuel.

La différence s'est jouée à peu de choses entre les deux hommes, Stoch devançant finalement Kasai d'1,3 pt au total, une misère (278,7 pts contre 277,4 pts).

«J'ai fait une grosse erreur sur le 2e saut, et je ne sais pas comment j'ai pu sauter si loin. J'étais agressif, c'est sans doute la raison, "la vache !", c'est pour ça que j'ai l'or», a-t-il lâché.

En tête après le premier saut (139 m, comme Kasai, mais avec plus de points que son adversaire 143,4 contre 140,6 pts), le Polonais a dû contrôler ses nerfs lors du second saut.

20 ans après Lillehammer

Devant lui, Kasai a réussi un magnifique deuxième envol, qui lui promettait déjà une médaille historique.

Vingt ans après Lillehammer où il avait déjà décroché l'argent (1994) dans le concours par équipes, le Japonais s'était assuré une nouvelle médaille olympique avec un envol à 133,5 m et 136,8 pts).

De quoi égaler le plus grand nombre d'années entre deux récompenses olympiques, 20 ans donc, qu'avaient établi le lugeur américain John Heaton et le hockeyeur suisse Richard Torriani, médaillés aux Jeux de 1928 et de 1948.

«J'ai pris la médaille que je n'avais pas pu avoir sur le petit tremplin dimanche. J'ai eu des regrets alors, mais maintenant je suis heureux», a réagi le Japonais, félicité par plusieurs concurrents après son saut.

En haut du tremplin, au moment de s'élancer, Stoch savait donc ce qu'il lui restait à faire: aller quasiment aussi loin pour conquérir l'or.

Avec 132,5 m, le Polonais a réussi son pari, rejoignant dans l'histoire le Finlandais Matti Nykaenen (1988) et le Suisse Simon Ammann, par deux fois fois (2002 et 2010), les seuls à avoir réalisé le doublé sur les deux tremplins.

Le Slovène Peter Prevc, médaillé d'argent sur petit tremplin, complète le podium, 3e avec 274,8 pts.

Stoch peut désormais envisager de réaliser le triplé avec l'épreuve par équipes lundi, ce qu'avait fait Nykaenen à Calgary.




publicité

la boite:2450047:box
la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

publicité

la boite:2478966:box

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer