Les Canadiennes ont le dessus sur les Américaines

Meghan Agosta a souligné son 27e anniversaire de... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Meghan Agosta a souligné son 27e anniversaire de naissance en marquant deux buts pour le Canada.

Photo Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert Laflamme
La Presse Canadienne
Sotchi

Défait à ses quatre derniers matchs préparatoires contre les États-Unis, le Canada a semé un léger doute dans l'esprit de ses éternelles rivales en hockey féminin, mercredi, en remportant le premier choc des Jeux de Sotchi, 3-2.

«C'est une grosse victoire pour nous, qui nous insuffle une grande dose de confiance, a affirmé l'attaquante Caroline Ouellette. Elle est importante aussi parce qu'elle nous assure de finir en première position de notre groupe, et d'être l'équipe hôte si on atteint la finale.»

Hayley Wickenheiser ne porte plus le titre de capitaine, mais elle demeure la meneuse de jeu incontestée de l'équipe.

Wickenheiser et Meghan Agosta, qui a souligné son 27e anniversaire de naissance avec un doublé, ont réussi les buts des Canadiennes, tous en troisième période. Les deux ont ajouté une aide chacune.

«Nos meilleures joueuses ont été les meilleures, et c'est ce qui a fait la différence», a avancé Ouellette, la nouvelle capitaine.

Hilary Knight et Anne Schleper ont assuré la réplique des Américaines.

La Québécoise Charline Labonté a été très solide devant le filet, en repoussant 25 des 27 tirs auxquels elle a fait face. À ses quatrièmes JO, c'était la première fois qu'elle affrontait les Américaines.

«Je n'avais pas réalisé que c'était une première pour moi, a dit Labonté. Je me sens super bien. Je suis en pleine confiance parce que j'ai une équipe fantastique devant moi.»

Son opposante Jessie Vetter, confrontée à 31 tirs, n'a rien à se reprocher.

Cet autre chapitre de la rivalité entre les deux nations était le premier officiel de Kevin Dineen depuis sa nomination à la barre de l'équipe canadienne, le 17 décembre. Il avait été derrière le banc pour trois défaites contre les États-Unis, en matchs préparatoires.

Une frayeur

Les Américaines avaient ouvert le score durant un jeu de puissance, à 17:34 de la deuxième période. Comme un boxeur ébranlé par un compte de huit, les Canadiennes ont évité le pire au cours des dernières minutes de l'engagement.

Tôt en troisième, le Canada a finalement saisi sa chance en supériorité numérique, à sa quatrième occasion. Positionnée sur le flanc gauche, Wickenheiser a repéré Agosta, isolée du côté droit, à 2:21.

Wickenheiser a fait 2-1, 1:33 plus tard. Une défenseure américaine, en voulant remettre la rondelle à son gardien, l'a fait glisser dans le filet. L'action a nécessité la révision vidéo parce qu'on croyait que l'arbitre avait signalé l'arrêt du jeu.

Agosta a doublé l'avance des siennes, au terme d'une échappée à 15:05. Mais les Américaines n'avaient pas dit leur dernier mot. Schleper a réduit l'écart, Labonté ne maîtrisant pas son lancer élevé.

Le Canada a eu chaud à la fin en infériorité numérique, ayant écopé une pénalité pour avoir eu trop de joueuses sur la glace avec 30 secondes à jouer.




publicité

la boite:2450047:box

publicité

publicité

la boite:2478966:box

publicité

publicité

image title
Fermer