Les cinq plus beaux buts de l'Euro 2016 (avant la finale)

Un superbe retourné acrobatique de Shaqiri à la 82e... (PHOTO Philippe Desmazes, ARCHIVES AFP)

Agrandir

Un superbe retourné acrobatique de Shaqiri à la 82e qui permet à la Nati d'arracher la prolongation.

PHOTO Philippe Desmazes, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
PARIS

Un ciseau, une talonnade, une petite balle piquée, deux boulets de canon, les plus beaux buts de l'Euro jusqu'ici sont signés Xherdan Shaqiri, Cristiano Ronaldo, Antoine Griezmann, Dimitri Payet et Marek Hamsik, en attendant la finale dimanche.

Le ciseau de Shaqiri

Lent, peu inspiré, le Suisse Xherdan Shaqiri avait raté son Euro jusqu'à son 8e de finale contre la Pologne le 25 juin. Mais au moment où son équipe est menée, l'ancien joueur du Bayern Munich égalise avec un geste de grande classe. Un superbe retourné acrobatique (82e) qui permet à la Nati d'arracher la prolongation. Les Helvètes s'inclinent finalement aux tirs au but, après un raté de Granit Xhaka. Mais Shakiri a sans doute marqué le plus beau but du tournoi.



La talonnade de Ronaldo

Décevant, disait-on de Cristiano Ronaldo après ses deux premiers matchs dans l'Euro avec le Portugal. La vedette du Real Madrid est pourtant toujours là dans les grands rendez-vous et a sauvé son équipe de la noyade et d'une élimination dès le 1er tour, face à la Hongrie le 22 juin. Sur un centre de Joao Mario, Ronaldo réalise le geste parfait en avançant: une talonnade du pied droit, aux faux airs de Madjer (49e). Il décroche en prime un énième record en devenant le premier joueur de l'histoire à marquer dans quatre Euros différents (2004, 2008, 2012, 2016). Puis marque un second but de la tête pour sauver le 3-3 et la qualification. Classe.



Le lob de Griezmann

Le Français Antoine Griezmann, qui semblait un peu émoussé au début du tournoi, réalise finalement un superbe Euro et caracole en tête du classement des buteurs avec six réalisations. L'attaquant de l'Atletico Madrid a marqué son plus beau but face à l'Islande (5-2) en quarts de finale le 3 juillet. Sur une remise de Giroud, « Grizou », perfore le bloc islandais en se jouant de quatre défenseurs. Le gardien Halldorsson est obligé de s'avancer vers lui et le Français le crucifie d'une petite balle piquée pour le quatrième but de la France juste avant la pause (45e).



Le coup de canon de Payet

Comment libérer tout un pays crispé lors du match d'ouverture de son Euro face à la Roumanie le 10 juin ? Par un coup de canon en pleine lucarne signé Dimitri Payet en toute fin de match. Le Français s'empare du ballon sur une passe de N'Golo Kanté juste devant la surface, la décale sur son pied gauche pour envoyer une frappe sensationnelle dans les buts de Tatarusanu à la 89e. Payet est le héros des Bleus et sort en larmes, sous les ovations du Stade de France. L'une des images les plus marquantes du tournoi.



Le missile d'Hamsik

Difficile de rater Marek Hamsik sur le terrain, avec sa crète d'Iroquois, ses tatouages et surtout ses déboulés fulgurants au milieu des défenses adverses. Face à la Russie, le milieu de terrain slovaque profite d'un corner rapidement joué, crochète, rentre dans la surface, et envoie un missile, une frappe enroulée du droit qui rebondit sur le poteau opposé avant de rentrer dans les cages d'un Akinfeev complètement impuissant (45e). Un coup de billard qui permet à la Slovaquie de se relancer complètement dans l'Euro. Les Slovaques céderont finalement en 8e de finale face aux champions du monde allemands beaucoup trop forts pour eux (3-0).



Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer