L'Impact se hisse en finale du Championnat canadien

Blerim Dzemaili (au centre) célèbre son but inscrit... (Photo André Pichette, La Presse)

Agrandir

Blerim Dzemaili (au centre) célèbre son but inscrit à la 38e minute.

Photo André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Bien aidé par le retour de ses gros canons, l'Impact est parvenu à combler son retard et à se qualifier pour la finale du Championnat canadien aux dépens des Whitecaps de Vancouver, mardi soir, au stade Saputo. Victorieux 4 à 2, et donc 5 à 4 sur l'ensemble des deux matchs, le onze montréalais devra patienter jusqu'à mercredi soir pour savoir s'il affrontera le Fury d'Ottawa ou son éternel rival, le Toronto FC.

Devant 15 213 spectateurs, l'Impact a joué un peu toutes les partitions contre un adversaire à peine plus expérimenté qu'au match aller. Rapidement maîtres de la situation, les hommes de Mauro Biello se sont inutilement compliqués la tâche, en deuxième mi-temps, en cédant à deux reprises. En fin de match, chaque incursion ou coup de pied arrêté des Whitecaps a été accueilli avec une certaine nervosité. Sur le banc des remplaçants, le stress était palpable avec un Patrice Bernier gesticulant et exhortant ses coéquipiers à se montrer plus combatifs au pressing. Quand on dit que l'Impact ne peut rien accomplir sans y ajouter une petite pointe de suspense...

«La semaine passée, on n'était pas satisfaits de la première mi-temps, mais on était revenus. On a continué sur le même élan et on a bien démarré [mardi], s'est réjoui Bernier dans la zone mixte. Il y a eu quelques frayeurs en deuxième mi-temps, mais on a poussé et quand l'équipe joue bien, on est capables de marquer des buts et de dicter le tempo d'un match.»

Tout de même, qui aurait cru, un peu plus tôt dans la soirée, que la fin de match allait déboucher sur un tel scénario et qu'un autre but des Caps pouvait éliminer l'Impact? Au terme d'une première demi-heure parfaitement négociée, l'Impact était déjà passé dans la peau de l'équipe qualifiée grâce à deux penaltys de Nacho Piatti, encore en très grande forme. Quelques minutes plus tard, l'avance s'est encore accrue avec le premier but de Blerim Dzemaili sous le maillot bleu-blanc-noir. Avec une possession flirtant avec la barre des 60%, trois buts et cinq tirs cadrés sur neuf tentatives, l'Impact pouvait difficilement faire mieux. Dominic Oduro plaidait pour un début de match à la hauteur, il l'a eu. «Commencer le match du bon pied, ça rapporte énormément, a convenu Maxime Crépeau. Les deux premières mi-temps de cette série étaient totalement différentes, et on a vu l'importance de bien démarrer [mardi].»

Ignacio Piatti (à gauche) célèbre son premier but... (Photo André Pichette, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Ignacio Piatti (à gauche) célèbre son premier but du match avec Marco Donadel.

Photo André Pichette, La Presse

«Revivre la Ligue des champions»

Le but de David Choinière, inscrit au match aller, a pesé lourd dans la balance et permis à l'Impact d'aborder le deuxième acte avec une pression moindre. Le calendrier, avec un week-end de repos entre les deux matchs, a également permis à Mauro Biello de s'appuyer sur une formation très proche du onze partant habituel, mardi. Dans l'entrejeu, Marco Donadel, Bernier et Dzemaili ont continué à prendre leurs repères. «On voulait faire jouer les trois milieux de terrain et ils ont très bien fait, surtout en première demie, a expliqué Biello. Ils se trouvaient déjà et montraient une belle chimie.»

Les Whitecaps? Carl Robinson a totalement priorisé la MLS avec, mardi encore, un alignement très majoritairement composé de remplaçants. Et pourtant, l'entraîneur gallois n'était pas si loin de rentrer dans l'Ouest avec une finale en poche. Alphonso Davies (59e) et Kyle Greig, vainqueur de son duel aérien face à Kyle Fisher (77e), ont fait trembler les filets de l'Impact nettement plus bas sur le terrain. Dans une mi-temps divertissante marquée par plusieurs occasions en contre-attaque, Anthony Jackson-Hamel a été l'auteur du quatrième but de l'Impact (61e).

«Ce qui ressort de ce match est que l'on doit toujours continuer à jouer et à aller de l'avant, a indiqué Dzemaili. Quand on marque deux ou trois buts, on reste un petit peu derrière. C'est l'aspect négatif du match, mais on peut travailler là-dessus.»

«À la fin, les matchs comme ça sont toujours difficiles à gérer. L'autre équipe pousse, n'a rien à perdre, mais on a su faire ce qu'il fallait, a ajouté Biello. On a été capables de passer ce tour contre Vancouver et peut-être qu'une autre série contre Toronto nous attend. On sait ce que le Championnat canadien peut apporter. On veut revivre les moments de Ligue des champions.»

La finale du Championnat canadien est prévue les 21 et 27 juin. Le prochain représentant canadien en Ligue des champions sera déterminé au terme d'un match éliminatoire face au gagnant de l'édition 2017, le TFC. D'ici là, l'Impact retrouvera ses habitudes, en MLS, avec la visite des Red Bulls de New York, samedi soir, au stade Saputo.

__________________________________________________

Ils ont dit

Patrice Bernier: «C'est un plaisir de jouer avec Marco Donadel et Blerim Dzemaili. Ils veulent le ballon et c'est facile quand les gars se présentent, se montrent et bougent. C'est plus facile pour l'équipe car il y a plus de combinaisons et on contrôle davantage le tempo du match.»

Maxime Crépeau: «Je suis content. Chaque minute accumulée est dans mon bagage. Je m'en sers pour avancer, puis me concentrer sur le temps de jeu qui arrive. L'entraînement, c'est bien, mais rien ne bat de faire des matchs. C'est cool pour moi.»

Carl Robinson, entraîneur-chef des Whitecaps: «À la mi-temps, on s'est dit de que c'était facile d'abandonner. Mais on voulait plutôt montrer à quel point nous étions une bonne équipe et on voulait gagner la deuxième mi-temps. C'est ce qui est arrivé et nous nous sommes battus, ce qui est positif pour des jeunes joueurs qui n'ont pas eu énormément de matchs jusqu'ici.»

Mauro Biello: «On a bien répondu en deuxième mi-temps avec un beau but de Jackson-Hamel et une belle passe décisive de Bernier. On est peut-être un peu faibles sur le deuxième but adverse, mais on a fait ce qu'il fallait faire en gagnant. Maintenant, on a un autre rendez-vous contre les Red Bulls, et c'est important de continuer sur cette lancée.»




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer