Didier Drogba quitte l'entraînement

Didier Drogba... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Didier Drogba

Photo Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est à bord d'une voiturette que Didier Drogba a quitté l'entraînement de l'Impact, ce matin, quelques minutes avant la fin de la séance. L'attaquant ivoirien s'est blessé après un contact avec Victor Cabrera.

«Il a reçu un coup au pied. On verra l'état et les détails, mais on espère que ce n'est pas grave, a réagi Mauro Biello après l'entraînement.

À prime abord, l'entraîneur de l'Impact ne semblait toutefois pas trop inquiet même si le joueur désigné boitait après le duel. «Je ne pense pas (que ce soit sérieux). Victor lui a marché dessus durant une course et (Didier) est tombé.»

L'Impact, satisfait, mais réaliste après le premier quart de la saison

L'Impact a beau avoir franchi le quart de la saison au premier rang de l'Association Est, personne n'est prêt à dire que tout baigne dans le camp montréalais.

Une semaine de trois matchs sans victoire comme la troupe de Mauro Biello a connu la semaine dernière sert de rappel qu'une saison en MLS ne se joue pas au printemps.

Si Biello a souligné que la profondeur démontrée par le groupe depuis le début de la saison est un aspect positif, les baisses de régime ponctuelles et les manques de concentration dans les phases arrêtées sont les aspects à corriger.

«Il faut être satisfait de notre position, a dit Biello après l'entraînement de l'équipe, mercredi. Même si on peut se dire qu'on a perdu quelques points, on est quand même devant les autres. Mais il faut avoir un état d'esprit où on se dit qu'on en veut encore plus, qu'on veut travailler encore plus fort.»

L'Impact (4-3-2) totalise 14 points et devance l'Union de Philadelphie (4-3-1) par un seul point au sommet dans l'Est. L'Union a toutefois disputé un match de moins. Et comme l'a noté le gardien Evan Bush, les 14 points de l'Impact positionneraient l'équipe seulement au sixième rang dans l'Association de l'Ouest.

«Je lisais quelque part que les équipes dans le portrait des séries à ce stade-ci de la saison se qualifient pour les éliminatoires dans 80 % des cas, a mentionné Bush. Ça va un peu contre la mentalité que tout ce qu'il faut dans cette ligue pour se qualifier en éliminatoires, c'est une bonne séquence en août et septembre.

«Je pense que si nous pouvons être constants à travers la saison, c'est mieux. Mais nous ne pouvons pas nous asseoir sur notre position actuelle. Nous savons que les autres équipes dans l'Est vont commencer à augmenter la cadence.»

Biello tient d'ailleurs à s'assurer que sa troupe ne se sente pas trop à l'aise sur son trône.

«Il y a une parité dans la ligue. N'importe qui peut battre l'autre équipe, a noté Biello. Il faut être prêt à chaque match. La saison est longue et difficile. Il va y avoir des hauts et des bas. Mais il faut savoir gérer les bas, pour qu'ils ne soient pas trop bas. Et les hauts ne doivent pas être trop hauts. Si on peut rester dans un certain équilibre, nos chances de succès seront meilleures.»

L'Impact tentera de sortir de son «bas» samedi, quand il rendra visite au Crew, à Columbus.

- Avec Alexis Bélanger-Champagne, La Presse Canadienne

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Montagnes russes pour Maxim Tissot

    Soccer

    Montagnes russes pour Maxim Tissot

    L'Impact ne s'est pas encore livré à un retour vidéo sur le match nul de samedi face aux Rapids du Colorado (2 à 2). Mais les Montréalais ont eu... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer