Des victoires faciles pour City et Arsenal

Kevin De Bruyne (17) a célébré son retour... (PHOTO MATTHEW CHILDS, REUTERS)

Agrandir

Kevin De Bruyne (17) a célébré son retour au jeu avec un but.

PHOTO MATTHEW CHILDS, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LONDRES

À quatre jours de son déplacement à Paris en C1, Manchester City a étrillé Bournemouth (4-0) grâce au retour de son buteur Kevin de Bruyne, samedi lors de la 32e journée de Premier League où Arsenal a réalisé une excellente opération en surclassant Watford 4-0 avant que Tottenham ne cale à Liverpool (1-1).

Il aura fallu près de 10 semaines à l'attaquant belge pour retrouver les terrains après sa blessure au ligament d'un genou. Mais son retour est réussi! Son but à la 12e minute, celui de Fernando auparavant (7), la 17e réalisation d'Agüero en championnat (19) et le but in extremis de Kolarov (90+3) ont offert une large victoire aux Citizens.

Ils restent en embuscade à la quatrième place (54 points) et, surtout, ont fait le plein de confiance avant le déplacement au Parc des Princes mercredi en quart de finale aller de la Ligue des champions.

Bien sûr, Bournemouth n'est que le modeste 13e de Premier League et n'a pas existé pendant la rencontre. Mais Manchester City envoie tout de même un message fort aux hommes de Laurent Blanc.

Juste au-dessus au classement, Arsenal (3e, 58 pts), bien que distancé dans la course au titre, veut encore y croire et a logiquement dominé un Watford apathique.

Certes, le surprenant leader Leicester (1er, 66 pts) paraît hors de portée des hommes d'Arsène Wenger, repoussés à huit longueurs. Mais ils ont repris leurs esprits depuis leur sèche élimination en Ligue des champions contre Barcelone. Et surtout ils profitent du match nul de Tottenham à Liverpool, et ont désormais la deuxième place des Spurs (62 points) dans le viseur.

Arsenal l'a facilement emporté grâce à des buts de Sanchez (4), Iwobi (38), Bellerin (48) et Walcott (90). Le 14e de Premier League leur a laissé le ballon et a rapidement lâché prise.

Tottenham peut lui toujours compter sur l'irrésistible Harry Kane, le meilleur buteur du championnat qui pointe désormais à 22 réalisations grâce à son but à Liverpool.

Le match contre les Reds a été enlevé, Kane (63) répondant à Philippe Coutinho (51). La tension était palpable en fin de rencontre entre deux équipes ultra-motivées, mais personne n'aura finalement réussi à faire la différence. C'est un petit coup d'arrêt à domicile pour Liverpool (9e, 45 points) de Jürgen Klopp après une série de résultats favorables.

Encore un coup franc de Payet

À West Ham comme avec les Bleus, le Français Dimitri Payet est toujours aussi en forme. Il a inscrit un superbe but sur coup franc du droit, en pleine lucarne. Insuffisant toutefois pour offrir la victoire à son équipe.

West Ham (5e, 51 pts), qui semblait pourtant tenir le match face à Crystal Palace, a été réduit à dix et a vu Palace revenir en fin de partie (2-2). Les Hammers enchaînent un troisième match nul et se laissent décrocher des équipes du haut de tableau.

Du côté d'Aston Villa, le départ en début de semaine de l'entraîneur Rémi Garde n'a pas servi d'électrochoc. La lanterne rouge s'est fait marcher dessus par Chelsea (4-0), concédant une septième défaite de rang.

Pedro déjoue Bradley Guzan.... (PHOTO JASON CAIRNDUFF, REUTERS) - image 2.0

Agrandir

Pedro déjoue Bradley Guzan.

PHOTO JASON CAIRNDUFF, REUTERS

L'attaquant brésilien âgé de 26 ans, arrivé en prêt de Sao Paulo à Chelsea fin janvier, est entré en remplacement de Loïc Rémy (25). Vingt minutes plus tard, il inscrivait sur pénalty son premier but sous ses nouvelles couleurs, après avoir été ceinturé par Aly Cissokho dans la surface de réparation.

Un peu plus tôt, c'est Ruben Loftus-Cheek, également pour son premier but en Premier League, qui avait donné l'avantage à Chelsea sur un centre millimétré de Cesar Azpilicueta. Légèrement dévié par Joleon Lescott, le ballon trompait Bradley Guzan (26).

Du côté des Villans, Jordan Ayew pourra se reprocher d'avoir raté deux occasions de revenir au score, à la reprise chanceuse d'un mauvais dégagement de Baba Rahman (34), puis sur une frappe mal ajustée (43).

D'autant que Chelsea enfonçait le clou à la reprise, par Pedro cette fois (46), qui s'offrait même le luxe d'un doublé (59).

Et le cauchemar de se terminer pour Aston Villa par l'exclusion d'Alan Hutton, pour un second carton jaune en cinq minutes (85).

D'autres premières, plus ou moins réussies, étaient à signaler dans ce match. Ça passe pour le jeune défenseur international américain de Chelsea Matt Miazga (20 ans), recruté fin janvier chez les Red Bulls de New York. Ce fut plus compliqué pour Eric Black, ex-adjoint de Rémi Garde nommé pour assurer l'intérim, qui a fait ses débuts sous les sifflets.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer