CM 2015: Karina LeBlanc tend une perche aux Canadiens

La gardienne de 35 ans originaire de Maple... (PHOTO JONATHAN HAYWARD, ARCHIVES PC)

Agrandir

La gardienne de 35 ans originaire de Maple Ridge, en Colombie-Britannique, est l'une des meneuses de l'équipe canadienne. Elle a demandé aux spectateurs qui assisteront aux matchs du Canada lors du tournoi, qui sera présenté du 6 juin au 5 juillet, de porter des vêtements rouges et de faire sentir leur présence.

PHOTO JONATHAN HAYWARD, ARCHIVES PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Neil Davidson
La Presse Canadienne
VANCOUVER

La gardienne Karina LeBlanc a tendu une perche à tous les Canadiens à l'approche de la Coupe du monde de soccer féminin l'été prochain.

«Nous ne le faisons pas pour nous, nous le faisons pour le pays, a lancé LeBlanc. Mais nous avons besoin que le pays s'implique.»

La gardienne de 35 ans originaire de Maple Ridge, en Colombie-Britannique, est l'une des meneuses de cette équipe. Elle a demandé aux spectateurs qui assisteront aux matchs du Canada lors du tournoi, qui sera présenté du 6 juin au 5 juillet, de porter des vêtements rouges et de faire sentir leur présence.

«Il y aura de nombreux moments marquants dans cette Coupe du monde, mais il y en aura un en particulier où la foule, qui assistera à nos matchs, fera la différence», a confié LeBlanc à La Presse Canadienne.

«Il faut que [les gens] aient un impact sur l'issue d'une rencontre, a-t-elle poursuivi. Il faut qu'ils aient un impact lorsque nous serons épuisées, à la 89e minute de jeu.»

Les Canadiennes ont transporté le pays lors de leur parcours aux Jeux olympiques de Londres en 2012. Après avoir contraint les États-Unis à disputer une prolongation en demi-finale du tournoi, elles ont défait les Françaises dans les arrêts de jeu pour décrocher la médaille de bronze.

Cet été, elles veulent partager ce moment avec leurs partisans.

«Notre équipe veut rendre ce pays fier, a martelé LeBlanc, qui a effectué plus de 100 présences devant la cage du Canada. Chaque joueuse est consciente de l'importance de ce tournoi.

«Nous ne le faisons pas pour nous. Nous ne le faisons pas pour le nom à l'arrière du gilet, nous le faisons pour ça, a-t-elle dit, en pointant son coeur. Et pour le drapeau canadien et pour rendre chaque habitant de ce pays fier. Mais nous voulons que les Canadiens fassent la différence.

«Nous ne ressentons pas la pression de jouer à la maison. C'est un honneur, un moment de gloire, un rêve devenu réalité. Mais les Canadiens doivent réaliser que cette équipe est comme une famille, et qu'ils en font partie. Agissez en conséquence. Appuyez-nous.

«Ce ne sera pas une Coupe du monde sans obstacle. Nous ne serons pas parfaites à chaque match. Nous n'aurons pas de conte de fées. Ce qu'il nous faut, c'est qu'ils soient là pour nous encourager en étant bruyants, en démontrant leur fierté d'être Canadiens.»

La formation canadienne de 23 joueuses sera dévoilée lundi à Vancouver.

Le Canada, huitième au classement de la FIFA, affrontera la Chine (no 16) le 6 juin et la Nouvelle-Zélande (no 17) le 11 à Edmonton, avant de compléter la phase préliminaire le 15 juin contre les Pays-Bays (no 12) à Montréal.

Vancouver, Winnipeg, Ottawa et Moncton accueilleront également des matchs de la Coupe du monde de soccer féminin, qui regroupe 24 pays.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer