L'Atletico cale, Valence et Séville freinés

L'Atletico Madrid, réduit à dix, a calé dimanche devant la Real Sociedad (2-1)... (Photo: AFP)

Agrandir

Photo: AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Madrid

L'Atletico Madrid, réduit à dix, a calé dimanche devant la Real Sociedad (2-1) et perdu du terrain sur le Real Madrid, leader du Championnat d'Espagne, tout comme Valence et Séville, freinés respectivement par l'Athletic Bilbao (0-0) et Levante (1-1) pour la 11e journée.

Derrière le club merengue (27 pts) et le FC Barcelone, son dauphin (25 pts), les trois autres prétendants au podium ont chacun connu des ratés ce week-end: Valence (3e, 24 pts) pointe à trois points de la première place, tandis l'Atletico (4e) et Séville (5e), avec 23 points, comptent désormais quatre longueurs de retard.

A Anoeta, l'Atletico a cru s'offrir une soirée tranquille lorsque Mario Mandzukic, à la réception d'un centre de Raul Garcia, a placé un plat du pied imparable (10), soit son cinquième but en Liga cette saison.

Mais c'est tout le contraire qui s'est produit: les Basques, survoltés, ont enflammé le match, signe que le départ de l'entraîneur Jagoba Arrasate, il y a quelques jours, et son remplacement provisoire par Asier Santana, technicien de la réserve du club, a créé un électrochoc.

A la 15e minute, Carlos Vela a égalisé d'une frappe croisée du gauche à l'entrée de la surface. Et le petit attaquant mexicain aurait pu bénéficier d'un penalty pour une semelle non sanctionnée de Diego Godin (22).

Griezmann sifflé pour son retour 

Symbole des brèches défensives de l'«Atleti», Imanol Agirretxe s'est même retrouvé seul devant le gardien madrilène Miguel Angel Moya, qu'il a effacé avant de tirer dans la cage vide, mais Godin, d'un incroyable retour, a écarté le danger (35).

Et les choses ne se sont pas arrangées pour les «Colchoneros» lorsque le latéral brésilien Guilherme Siqueira a été expulsé pour deux cartons jaunes (51).

Agirretxe a finalement mis la Real devant d'une tête impeccable (82), lui offrant sa première victoire en neuf matches et lui permettant de sortir de la zone de relégation.

Et pour Antoine Griezmann, transféré cet été à l'Atletico et entré en fin de rencontre, les retrouvailles avec son club formateur ont eu un goût amer, avec une défaite et de copieux sifflets à son intention.

Dans le cas de Valence et de Séville, les nuls concédés dimanche à domicile avaient également des airs de contre-performance.

Face à un Athletic Bilbao solide et appliqué, les Valenciens n'ont pas réussi à forcer la défense basque, abandonnant leurs premiers points cette saison à Mestella.

Quant aux Sévillans, ils ont enchaîné dimanche un deuxième match sans victoire en Liga malgré l'ouverture du score de Vitolo (31), Victor Casadesus ayant égalisé en fin de match (80).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer