Coupe du monde U-20: tout se décide ce soir

L'équipe canadienne festoie après un but compté contre... (Photo Chris Young, La Presse Canadienne)

Agrandir

L'équipe canadienne festoie après un but compté contre l'équipe nationale finlandaise.

Photo Chris Young, La Presse Canadienne

Si le dernier match de groupe du Canada, contre la Corée du Nord, n'est pas anecdotique, c'est en raison d'une deuxième demie explosive contre la Finlande, vendredi dernier. Menées 2 à 0 à la mi-temps, les Canadiennes sont revenues à la hauteur de leurs adversaires en l'espace de deux minutes avant d'inscrire le but décisif, en fin de match.

En cas de qualification pour les quarts de finale, ce soir au Stade olympique (19h), la mi-temps de ce deuxième match restera comme un moment déterminant.

«Il n'y a pas vraiment eu de discours, c'est venu des 21 joueuses, a révélé Valérie Sanderson, auteure du deuxième but. On s'est regardées et on s'est dit qu'il fallait trouver un moyen de marquer. On savait que 2 à 0 était l'un des pires scores pour revenir. Mais on n'a rien dit, on savait toutes ce que l'on avait à faire.»

Avec sa victoire de 3 à 2, le Canada a récupéré le deuxième rang des mains du Ghana, battu dans le même temps par la Corée du Nord (3 à 0). Il tentera maintenant de le conserver face à un adversaire qui lui avait déjà montré la porte, lors du Mondial 2012. Un adversaire à la puissance collective bien documentée qui a remporté ses deux premiers matchs et qui fait toujours partie du groupe des favoris.

«La Corée du Nord est une équipe qui fait toujours la même chose et qui le fait très bien, a expliqué le sélectionneur canadien, Andrew Olivieri. On sait que face à elle, on ne peut pas manquer de concentration et que ce sera toujours difficile du début à la fin.»

«On veut commencer comme a fini le dernier match et essayer d'avoir des meilleures premières mi-temps, a ajouté Sanderson. On doit rester concentrées pendant 90 minutes, jouer vite en arrière et continuer à faire des courses en avant.»

Une oreille à Moncton

Comme pour tout bon troisième match de groupe, les calculettes seront de mise. Parce que le Canada et le Ghana possèdent le même nombre de points, les deux équipes seront attentives au match de leur concurrent. La différence de buts est cependant favorable aux Canadiennes qui, en simplifiant les choses, peuvent se qualifier avec un résultat meilleur ou identique à celui du Ghana contre la Finlande.

«C'est important de se concentrer sur les choses que l'on doit faire, au moins en première période. Mais c'est sûr que l'on doit savoir ce qui se passe dans l'autre match et peut-être faire des ajustements en cours de partie, a dit Olivieri. Jusqu'à la 85e minute, l'autre match n'existe pas, mais après, on peut commencer à y penser.»

U-20, ici et là

Les résultats du club de Clermont, en deuxième division française, sont scrutés à la loupe depuis la reprise du championnat. La raison? Cet été, une première femme a été nommée à la barre d'une équipe professionnelle masculine, en France. Ancienne joueuse de l'équipe de France, Corinne Diacre, 40 ans, a récolté son premier point, le week-end dernier, après un match nul contre Auxerre. «C'est bien pour le [soccer] féminin qu'elle ait été choisie, a expliqué la milieu de terrain française des moins de 20 ans, Claire Lavogez. Cela montre que les choses évoluent bien et j'espère qu'elle y arrivera. »

Le plus rapide

Lors des premiers matchs du tournoi, il y a eu un peu de tout: des gestes spectaculaires, des résultats étonnants - un 5 à 5 entre l'Allemagne et la Chine - et même le but le plus rapide de l'histoire de la compétition. La Nigériane Courtney Dike a en effet marqué après 18 secondes de jeu contre la Corée du Sud. «Tout est allé très vite, même pour moi. J'ai reçu le ballon et on dit toujours qu'il faut tester la gardienne adverse le plus tôt possible. Alors, j'ai tenté ma chance et le ballon a fini au fond des filets», a-t-elle indiqué. Ce Mondial se distingue aussi par le nombre de buts marqués avec une moyenne 3,1 buts par match.

Une surprise chinoise?

Y aura-t-il une grosse surprise dans le groupe B? Comme prévu, l'Allemagne et les États-Unis occupent les deux premières places, mais la Chine et le Brésil ont encore des chances de qualification.  «Nous abordons notre dernier match contre les États-Unis avec beaucoup plus de certitudes», a souligné la Chinoise Zhu à la FIFA après le match nul contre l'Allemagne. En quarts de finale, les deux équipes en tête de ce groupe rencontreront celles qui se seront extirpées du groupe A. Réponse, ce soir pour les pays concernés: la Corée du Nord, le Canada et le Ghana.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Olivieri: de l'Impact à l'équipe nationale féminine

    Soccer

    Olivieri: de l'Impact à l'équipe nationale féminine

    Ancien gardien de l'Impact, le sélectionneur canadien Andrew Olivieri n'a jamais disputé le moindre match au Stade olympique, théâtre du duel décisif... »

  • Blocus et inspiration

    Patrick Leduc

    Blocus et inspiration

    Trouver une bonne entame, voilà un élément essentiel autant pour ce billet que pour l'équipe canadienne des U-20. Disons les choses telles qu'elles... »

Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer