Chelsea résiste et bat Arsenal

Frank Lampard, au centre, et ses coéquipiers de... (Photo : Suzanne Plunkett, Reuters)

Agrandir

Frank Lampard, au centre, et ses coéquipiers de Chelsea ont résisté au retour d'Arsenal en seconde période.

Photo : Suzanne Plunkett, Reuters

Partager

Sur le même thème

Agence France-Presse

Chelsea, auteur d'un excellent début de match, a su résister au retour d'Arsenal en seconde période pour s'imposer à Stamford Bridge (2-1) dimanche lors de la 23e journée du championnat d'Angleterre et conforter sa troisième place au classement.

Sans égaler l'exceptionnelle rencontre de la saison dernière, remportée 5-3 par l'Arsenal de Robin Van Persie, ce derby entre Blues et Gunners a encore été d'une intensité incroyable malgré la neige qui n'a pas arrêté de tomber pendant les 90 minutes.

Chacune des deux équipes a eu sa mi-temps. La première a été toute bleue. Mata (1-0, 6), après une faute de Ramires sur Coquelin non sifflée par l'arbitre, puis Lampard (2-0, 16) sur penalty ont ainsi donné l'avantage aux hôtes.

Arsenal avait eu la première occasion par Giroud (5), mais a surtout souffert sur chaque attaque adverse, notamment dans les couloirs.

Les vagues bleues n'ont cessé de déferler sur la défense des Gunners. Les champions d'Europe ont totalement contrôlé cette première mi-temps qu'ils ont dominée de la tête et des épaules, notamment sous l'impulsion d'un excellent Ramires qui a éclipsé Diaby et Wilshere au milieu de terrain.

Occasions gâchées par Arsenal

Après la pause, les joueurs d'Arsenal sont revenus très vite sur le terrain, bien avant leurs adversaires, comme pour les prévenir que la seconde période serait bien différente. Et elle l'a été.

Les hommes d'Arsène Wenger ont étouffé Chelsea avec une superbe performance, mais un seul but, inscrit par Walcott après (58, sur un superbe ballon de Cazorla.

Les Gunners ont gâché trop d'occasions pour espérer arracher un match nul. La fin de match a été totalement débridée avec une énorme occasion pour Demba Ba (83) après avoir remplacé le triste Fernando Torres. Arsenal a poussé et mis la pression, mais sans pouvoir revenir.

C'est déjà la sixième défaite de la saison pour l'équipe d'Arsène Wenger, qui compte certes un match de moins (à jouer mercredi à domicile contre West Ham) mais qui devra se battre pour terminer dans le Top Four.

Pour Chelsea, cette victoire est une nouvelle preuve de l'inconstance de cette équipe depuis l'arrivée de Rafael Benitez, capable de lâcher deux points à domicile contre Southampton (2-2) mercredi et de battre Arsenal quatre jours plus tard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer