Les lugeurs canadiens veulent un sport propre

Le quadruple olympien Sam Edney (à gauche), accompagné... (Photo Paul Chiasson, PC)

Agrandir

Le quadruple olympien Sam Edney (à gauche), accompagné des autres membres de l'équipe de luge du Canada, a lu une déclaration officielle lors d'une conférence de presse, lundi.

Photo Paul Chiasson, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Donna Spencer
La Presse Canadienne
PyeongChang

L'équipe de luge du Canada aux Jeux olympiques de PyeongChang veut oublier «la médaille qui n'est plus» pour en gagner une qui va demeurer.

Mais avant que les huit athlètes du pays ne prennent la direction du Centre de glisse d'Alpensia, le quadruple olympien Sam Edney a demandé que la lutte pour un sport propre soit amplifiée, alors que le dopage continue de faire les manchettes à quelques jours de la cérémonie d'ouverture.

En décembre, Edney, Alex Gough, Tristan Walker et Justin Snith ont appris qu'ils allaient passer de la quatrième à la troisième place à l'épreuve du relais des Jeux de 2014 à Sotchi.

Deux lugeurs russes faisaient alors partie d'un groupe de 40 athlètes de ce pays qui allaient perdre leur classement et être bannis à vie des Jeux par le Comité international olympique en lien avec des allégations de dopage.

Toutefois, le Tribunal arbitral du sport (TAS) a récemment renversé la sanction réservée à 28 de ces athlètes, dont les lugeurs Albert Demchenko et Tatiana Ivanova, invoquant des preuves insuffisantes.

«Toute cette situation est perturbante pour notre équipe et, nous croyons, un cauchemar pour les athlètes qui sont propres», a déclaré Edney alors qu'il lisait une déclaration officielle lors d'une conférence de presse, lundi.

«La question n'est pas que mes coéquipiers et moi se soient fait enlever une médaille. Un sport propre envoie un message plus puissant pour nous qu'une médaille autour de nos cous.

«Je vous demande de regarder mon visage et ceux de mes sept coéquipiers, a-t-il enchaîné. Ce sont les visages de huit athlètes propres. Quatre d'entre nous avons perdu le moment olympique pour lequel nous nous entraînons tous sans relâche. Un moment de célébration à partager avec les Canadiens de partout au pays, incluant notre propre petite communauté sportive.»

«Après deux années très difficiles à tenter de nous remettre de la déception, après être passés si près de procurer au Canada sa première médaille olympique en luge, nous avons finalement réussi à tourner la page», a affirmé Edney.

Les événements de Sotchi et les accusations selon lesquelles le pays hôte a mis sur pied un système de dopage institutionnalisé au nom de ses athlètes, accapare beaucoup d'attention à quelques jours des Jeux.

Après avoir complété la lecture de la déclaration officielle au nom de tous les membres de l'équipe, Edney a fait savoir qu'il ne voulait plus parler de la médaille perdue.

«À compter de demain, je serai sur ma luge. Mon objectif, maintenant, est de retourner sur la piste et me concentrer sur les six séances d'entraînement qui vont précéder ma course de samedi.»




Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer