Curling féminin: le Canada exclu de la ronde des médailles

Le quatuor mené par la skip Rachel Homan... (Photo Natacha Pisarenko, Associated Press)

Agrandir

Le quatuor mené par la skip Rachel Homan (au centre) hérite de la mention peu enviable d'être la première équipe canadienne de curling à ne pas monter sur le podium olympique.

Photo Natacha Pisarenko, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Donna Spencer
La Presse Canadienne
PyeongChang

Le Canada n'est plus la seule puissance en curling, ce qui a peut-être étonné ceux qui ont vu avec consternation Rachel Homan être évincée prématurément du tournoi olympique.

Homan et ses coéquipières se sont révélées anormalement chancelantes à PyeongChang, peinant dans toutes les facettes du jeu, ce qui a entraîné leur exclusion de la ronde des médailles.

Le quatuor d'Ottawa hérite de la mention peu enviable d'être la première équipe canadienne de curling à ne pas monter sur le podium olympique.

«Je suis un peu déçue, a avoué Homan à la suite d'une défaite de 6-5 contre la Grande-Bretagne qui a mis fin à ses espoirs de médaille. Nous voulions aller plus loin, mais nous avons tout donné. Nous n'avons pas baissé les bras. Parfois c'est comme ça. C'est le sport.»

La Corée du Sud (7-1), la Suède (6-2) et la Grande-Bretagne (6-3) ont obtenu trois des quatre places disponibles pour les demi-finales.

Depuis que le curling est revenu au programme des Jeux olympiques en 1998, jamais une équipe canadienne n'a été écartée du podium, tant chez les hommes que chez les femmes.

Le Canada demeure dans la lutte chez les hommes puisque Kevin Koe a terminé deuxième avec une fiche de 6-3 derrière le Suédois Niklas Edin (7-2).

Les Canadiens ont conclu le tournoi rotation avec une victoire de 8-3 aux dépens du Danois Rasmus Stjerne et feront face à l'Américain John Shuster (5-4), jeudi, en demi-finales.

Jennifer Jones, qui était demeurée invaincue pour procurer la médaille d'or au Canada en 2014, et Homan, qui a gagné tous ses matchs vers un titre mondial en 2017, ont placé la barre haute pour l'équipe qui représentait le Canada en Corée du Sud.

Mais au cours de la dernière décennie aux championnats du monde de curling féminin, seulement deux équipes canadiennes ont remporté la médaille d'or: Jones en 2008 et Homan. La Suisse, avec quatre titres, la Chine, l'Allemagne et la Suède l'ont également gagnée.

Les meilleures équipes européennes, et plus récemment davantage d'équipes asiatiques, sont des habituées des épreuves du World Curling Tour au Canada. À l'instar du hockey, ils ont profité de la profondeur, de l'expertise et de l'encadrement du Canada.

À PyeongChang, plusieurs Canadiens encadrent d'autres pays en double mixte et en équipe.

«Les amis, réveillez-vous! Ne soyez pas dur avec Rachel», a déclaré Glenn Howard, quadruple champion du monde, qui entraîne l'équipe britannique d'Eve Muirhead.

«L'amélioration de Vancouver à Sotchi, de Sotchi à ici est incroyable. Qui aurait pensé que certains pays feraient aussi bien qu'ils ont fait? Moi.

«Ils acquièrent les connaissances, font ce qu'ils doivent faire. Lorsqu'ils ont le sentiment qu'ils leur manquent quelque chose, ils prennent le moyen de le corriger.»




Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer