Phaneuf joue les héros, les Sénateurs l'emportent en prolongation

Les Sénateurs sont venus de l'arrière en troisième... (PHOTO SEAN KILPATRICK, LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Les Sénateurs sont venus de l'arrière en troisième période, eux qui tiraient de l'arrière 3-1 contre les Bruins.

PHOTO SEAN KILPATRICK, LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
LISA WALLACE
La Presse Canadienne

Dion Phaneuf a permis aux Sénateurs d'Ottawa de créer l'égalité dans la série en touchant la cible en prolongation et ils ont battu les Bruins de Boston 4-3, samedi.

Phaneuf a semé l'hystérie au Centre Canadian Tire lorsqu'il a déjoué Tuukka Rask grâce à un tir sur réception à 1:59 de la période de prolongation. Le défenseur de 32 ans s'est également fait complice de deux filets des siens. Les Sénateurs sont venus de l'arrière en troisième période, eux qui tiraient de l'arrière 3-1. Ils ont créé l'égalité grâce à deux buts en 2:28.

«Ça fait du bien de marquer ce but devant nos partisans. C'est incroyable, a décrit Phaneuf. J'ai joué plusieurs parties et c'est mon premier but en prolongation. Ça fait du bien.»

Clarke MacArthur, Chris Wideman et Derick Brassard ont également enfilé l'aiguille pour les Sénateurs. Craig Anderson a stoppé 26 rondelles. MacArthur a marqué un premier but depuis le 19 avril 2015.

«Quand il a levé les bras, je crois que toute la ville l'a fait en même temps, a exprimé l'entraîneur-chef des Sénateurs, Guy Boucher. C'était très spécial et ça fait partie des moments les plus spéciaux que j'ai vécus en tant qu'entraîneur.»

Drew Stafford, Tim Schaller et Patrice Bergeron ont fourni les buts pour les Bruins. Rask a bloqué 25 lancers.

En retard 3-1, les Sénateurs ont réduit l'écart quand Wideman a marqué son premier but des séries. Quelques instants plus tard, Brassard a accepté une superbe passe transversale d'Erik Karlsson pour ramener les deux formations à la case départ.

«Nous n'avons pas connu une bonne deuxième période et nous avons bien répondu en troisième, a dit Karlsson. C'est la façon dont nous devrons jouer contre eux. Ils n'abandonnent pas et ils forment une bonne équipe.»

Les Bruins croyaient bien avoir mis le match hors de portée au deuxième vingt, quand une bourde d'Anderson a servi la cause de Schaller et que Bergeron a triplé l'avance des siens lors d'un avantage numérique, mais les Sénateurs n'ont jamais baissé les bras.

«Tu ne veux pas enlever le pied de l'accélérateur et tu veux continuer sur la même lancée, a analysé Stafford. Pour une bonne partie du match, nous ne l'avons pas fait, mais ils ont concrétisé leurs occasions de marquer.»

Les Bruins ont perdu les services d'un autre défenseur. Adam McQuaid a quitté la rencontre à mi-chemin en première période. Les Sénateurs évoluaient également à cinq défenseurs, quand Mark Borowiecki est solidement entré en collision avec la bande. Il n'est pas revenu au jeu.

Boucher pouvait toutefois compter sur le retour au jeu de Marc Methot, qui revenait dans la formation pour une première fois depuis le 23 mars. Il s'était blessé au doigt à la suite d'un coup de bâton de Sidney Crosby.

La série se transporte maintenant à Boston, lundi, pour le troisième affrontement entre les deux équipes.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer