Les Sénateurs rebondissent contre les Leafs

Mark Stone célèbre son but en troisième période,... (PHOTO MARC DESROSIERS, USA TODAY)

Agrandir

Mark Stone célèbre son but en troisième période, qui a porté la marque à 5-0.

PHOTO MARC DESROSIERS, USA TODAY

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(OTTAWA) Les Sénateurs d'Ottawa ont arrêté leur hémorragie de retentissante façon samedi soir.

Ils ont freiné une série de trois défaites consécutives en rossant leurs grands rivaux de la Bataille de l'Ontario, les Maple Leafs de Toronto, par la marque de 6-1 devant une foule divisée de 19 379 amateurs au Centre Canadian Tire.

Ils rebondissaient ainsi après avoir encaissé un cuisant revers de 7-2 à domicile jeudi contre Edmonton.

Le capitaine Erik Karlsson leur a montré le chemin en récoltant quatre passes pour une deuxième fois cette saison, ce qui lui en donne 48, un sommet dans la LNH. Il s'est aussi hissé au deuxième rang des compteurs du circuit avec 59 points, un devant Jamie Benn, qui jouait plus tard en soirée avec Dallas cependant.

« Nous sommes sortis de notre coquille et nous avons arrêté de penser pour juste jouer. C'est une bonne victoire, mais on ne peut pas s'emporter avec ça. On se rend fous nous-mêmes avec certaines choses que nous faisons, notre manque de constance. On cherche encore des réponses à ça », a dit Karlsson après ce match qu'il a fini avec un différentiel de plus-5.

Pour seulement une 18e fois cette saison, deuxième pire total dans la LNH après les 15 de Toronto, les Sénateurs ont marqué le premier but d'un match. Ils n'ont pas perdu de temps à part ça, Zack Smith complétant la passe de Marc Méthot sur une descente à deux contre un pour déjouer James Reimer.

Reimer, qui avait une excellente fiche de 11-3-2 contre les Sénateurs avant cette rencontre, a ensuite frustré Cody Ceci et Mark Stone sur des échappées. Mais en sortant du banc des punitions, Jean-Gabriel Pageau a refilé à Mika Zibanejad sur un autre deux contre un pour doubler l'avance des locaux. Et quand Reimer a ensuite alloué un très mauvais but à Bobby Ryan sur un tir de loin qui lui est passé sous le bras, sa soirée de travail était terminée après 7 h 38 minutes de jeu. Il a alloué trois buts sur huit tirs avant de céder sa place à Jonathan Bernier.

Curtis Lazar, avec son premier doublé en carrière, et Mark Stone ont ajouté des buts d'assurance. Lazar a sauté sur un retour d'Erik Karlsson pour l'unique but du deuxième tiers, jeu sur lequel l'attaquant Ryan Dzingel en a profité pour récolter son premier point dans la LNH, à son deuxième match.

« C'est mon premier match de deux buts et de plus d'un point, ce qui est énorme pour ma confiance. Mark (Stone) me fait la vie dure parce que j'ai raconté l'histoire, mais il a marqué à ses trois derniers matches après avoir donné 50 $ US à un sans-abri pendant la pause du match des étoiles. Hier, j'ai fait la même chose, j'ai arrêté à un coin de rue et j'ai donné 50 $ à un sans-abri, et là j'ai compté deux buts. C'est du bon "karma", je vais le prendre », a relaté Lazar.

Dzingel avait été rappelé du club-école de Binghamton plus tôt dans la journée, tout comme l'attaquant recrue Nick Paul. Ce dernier n'a cependant pas revêtu l'uniforme pour son premier match dans la LNH alors que Kyle Turris a obtenu le feu vert pour revenir au jeu après une absence de six parties en raison d'une blessure au bas du corps.

Turris a retrouvé sa place sur le premier trio entre Mike Hoffman et Bobby Ryan, remplaçant Zibanejad. Fait intéressant, le centre suédois s'est retrouvé sur un troisième trio alors que Pageau a conservé sa place sur la deuxième ligne, avec Smith et Stone.

« Le retour de Turris nous a permis de placer nos centres dans le bon ordre pour connaître du succès. J'ai trouvé que nous avons joué avec beaucoup de vitesse... Maintenant, je dois trouver laquelle des 402 réunions que nous avons tenues (vendredi) a eu cet effet », a lancé l'entraîneur-chef Dave Cameron après coup.

Stone a eu une bonne frousse en fin de première période alors qu'un coup de patin accidentel de Joffrey Lupul l'a atteint en pleine visière. Plus de peur que de mal, cependant.

Pierre-Alexandre Parenteau a privé Craig Anderson d'un jeu blanc en comptant son 13e de la saison en début de troisième période. Anderson a repoussé 26 lancers.

Les Sénateurs (24-23-6), qui ont été parfaits en désavantage numérique (4 en 4), disputeront leur prochain match lundi soir en accueillant le Lightning de Tampa Bay.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer