Subban : «J'avais hâte de savoir s'il me resterait assez d'énergie»

PK Subban relance l'attaque.... (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

PK Subban relance l'attaque.

Photo Marco Campanozzi, La Presse

Partager

Cela faisait 11 mois que P.K. Subban n'avait pas participé à un match de hockey. Il avait gardé la forme - il a tenu promesse à cet égard -, mais les réflexes de match lui ont parfois des tours face aux Sabres de Buffalo.

«Je ne me sentais pas très bien, mais l'équipe a joué extrêmement bien et c'est plus facile de disputer un premier match quand l'équipe connaît un aussi bon début de rencontre», a-t-il mentionné.

C'est surtout sur le plan du synchronisme que Subban a trouvé le match difficile.

«J'ai fait quelques passes stupides dans mon territoire, a-t-il admis. Heureusement que ça ne s'est pas avéré coûteux et que ça s'est produit dans un match de 6-1.»

Michel Therrien avait choisi de retrancher un attaquant (Ryan White) afin d'insérer Subban dans la formation. Sans surprise, c'est Tomas Kaberle qui en a payé le prix en ne jouant que 7:28.

Subban, lui, a été employé durant 18 minutes.

«C'était important pour nous de bien gérer son temps de glace, a expliqué l'entraîneur-chef. P.K. n'a malheureusement pas eu les mêmes entraînements que les autres. La meilleure solution pour l'introduire dans l'alignement était d'utiliser sept défenseurs.»

«Il a quand même très bien fait ça pour un premier match.»

Après ses 15 minutes de vélo stationnaire qui ont suivi le match, Subban était soulagé de constater qu'il lui restait de l'essence dans le réservoir.

«J'étais curieux de savoir comment je me sentirais en troisième période, a-t-il raconté. Je n'avais pas de problème avec mon coup de patin, mais j'avais hâte de savoir s'il me resterait assez d'énergie. Or, je suis correct.»

À noter que le défenseur de 23 ans a récolté une mention d'aide sur le deuxième but du match de David Desharnais. Ce but permettait au Canadien de prolonger à sept sa séquence de matchs avec au moins un but en supériorité numérique - sa plus longue depuis une séquence de huit matchs de janvier 2009.

Galchenyuk brille encore

Les recrues Brendan Gallagher et Alex Galchenyuk n'ont pas été en reste dans la victoire sans appel du Canadien. Le premier a marqué un troisième but à ses quatre derniers matchs tandis que le second a récolté deux mentions d'aide pour la troisième fois en quatre matchs.

Galchenyuk, qui a remporté neuf de ses 11 mises en jeu, a d'ailleurs été choisi la première étoile de la rencontre.

«D'autres joueurs l'auraient mérité, mais si les fans m'ont choisi, je ne m'en plaindrai pas», a souri la recrue de 18 ans.

Michel Therrien a non seulement vanté le calme de Galchenyuk en possession de la rondelle, mais également l'amélioration de son jeu défensif.

«Il y a encore des choses sur lesquelles je veux travailler avec lui, a-t-il toutefois souligné. Je veux travailler avec lui sur sa confiance. Pour l'instant elle est là, mais je dois m'assurer qu'il la maintienne.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer