Marc-André Bergeron à la rescousse?

L'an dernier, le défenseur Marc-André Bergeron a été... (Photo: AP)

Agrandir

L'an dernier, le défenseur Marc-André Bergeron a été appelé en renfort par le Canadien à la suite d'une blessure qu'Andrei Markov a subie lors du premier match de la saison. il a notamment récolté 7 buts et 15 aides en avantage numérique.

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En octobre 2009, Andrei Markov tombait au combat lors du premier match de la saison à Toronto, victime d'une blessure à la cheville. Paniqué, le Canadien décidait alors de lancer un appel d'urgence à Marc-André Bergeron, qui attendait patiemment à la maison.

Le même scénario est-il sur le point de se reproduire?

Pour le moment, en tout cas, il y a un petit quelque chose de déjà-vu dans cette histoire. On le sait, Markov a de nouveau joué de malchance, samedi soir au Centre Bell. Blessure au genou droit. Encore. On parle d'une absence de longue durée. Et pendant ce temps, Marc-André Bergeron, un peu comme l'an dernier, est chez lui à attendre un coup de fil.

«Disons que ça ressemble à l'année dernière, le contexte est similaire, a expliqué hier Paul Corbeil, l'agent de Bergeron, lors d'un entretien téléphonique. Il y a peut-être une différence: cette fois-ci, le Canadien connaît mieux Marc-André. Jacques Martin sait très bien ce qu'il peut lui apporter.»

Évidemment, cet autre mauvais coup du sort sur Markov ne va pas manquer de relancer la grosse machine à rumeurs concernant Bergeron et le Canadien. Mais Paul Corbeil précise qu'il n'a toujours reçu aucun d'appel de la part de Pierre Gauthier.

«Et je ne m'attends pas à ce qu'il m'appelle tout de suite. À court terme, je pense que les dirigeants du Canadien vont se tourner du côté de Hamilton pour remplacer Markov. Ils vont peut-être rappeler Yannick Weber, ou encore Frédéric St-Denis, qui connaît un très bon début de saison. Le Canadien sait que Marc-André n'est pas complètement remis de sa blessure. Les dirigeants de l'équipe sont au courant de son évolution, et ils savent que Marc-André ne peut pas les aider tout de suite.

«Alors à court terme, non, je ne m'attends pas à recevoir des nouvelles du Canadien. Mais la direction du club pourrait réagir plus tard. À moyen terme, le Canadien va peut-être nous contacter.»

C'est la semaine prochaine que Bergeron doit rencontrer son médecin. Si tout va bien, il devrait recevoir le feu vert, et pourrait effectuer un retour sur les patinoires de la LNH début décembre.

Si jamais Pierre Gauthier songe à lui faire signe, il ne sera pas le seul. Plusieurs équipes ont appelé son agent pour obtenir des informations sur son état de santé. Du groupe, il y a entre autres le Lightning de Tampa, un club qui a le défenseur à l'oeil depuis plusieurs semaines déjà. Les Ducks d'Anaheim sont aussi sur la liste des intéressés.

«Je dirais que le Lightning fait partie de ceux qui s'informent régulièrement, ajoute Paul Corbeil. On sent qu'il y a un intérêt de la part de Tampa, mais on n'a pas encore discuté de chiffres.»

Évidemment, la grande force de Marc-André Bergeron, c'est au sein des unités spéciales qu'on la retrouve. Avec une récolte de sept buts et 15 aides la saison dernière dans les situations de cinq contre quatre, en seulement 60 rencontres en plus, le défenseur peut donner un solide coup de pouce à un club qui a des ennuis en avantage numérique.

Reste à voir si son genou va tenir le coup. Le défenseur de 30 ans, rappelons-le, est à l'écart du jeu depuis la fin de la dernière saison en raison d'une grave blessure au genou droit, un peu identique à celle subie par Markov en fin de saison passée. Il avait été opéré en juin.

Petit détail intéressant à ajouter dans cette histoire: récemment, Paul Corbeil a croisé Pierre Gauthier dans les corridors du Centre Bell.

«Il s'est informé du progrès de Marc-André, mais je dirais plus qu'on a échangé des politesses à ce moment-là. Ce soir-là, je n'avais pas ressenti de sentiment d'urgence de la part du Canadien dans ce dossier.»

Voilà qui pourrait changer très bientôt. Mais le Canadien devra se décider rapidement; avec cette vague de blessures qui frappe plusieurs clubs de la LNH, Bergeron ne sera pas joueur autonome encore bien longtemps.

David Perron... (Photo AP) - image 2.0

Agrandir

David Perron

Photo AP

Maux de tête pour David Perron

Il y a presque deux semaines à St.Louis, le jeune attaquant des Blues, David Perron, subissait un violent coup à la tête de la part de Joe Thornton, des Sharks. Thornton avait été expulsé du match, puis suspendu pour deux rencontres. La suspension en avait surpris plusieurs-dont Thornton-parce que la blessure à Perron ne semblait pas sérieuse; en fait, le Québécois est revenu dans le match, et a même marqué le deuxième but de son club.

Sauf que David Perron n'a pas remis les patins depuis.

En fait, depuis ce coup à la tête encaissé le 4 novembre à St.Louis, Perron a raté les cinq derniers matchs de son club en raison de maux de tête persistants. Sa situation est évaluée au jour le jour.

Au sortir du match du 4 novembre, Perron m'avait confié que sur le coup, il s'attendait à devoir rater «deux, trois ou quatre semaines de jeu». Mais les médecins du club lui avaient quand même permis de finir la rencontre face aux Sharks.

Petite question, tout de même: quand un joueur se fait ramasser de telle façon, ne devrait-on pas le forcer à quitter le match? La récente mésaventure d'Ian Laperrière en séries le printemps dernier nous rappelle que bien souvent, les joueurs sont les pires juges dans des moments comme ceux-là.

En attendant, l'infirmerie des Blues affiche complet, et je me demande bien si cette équipe va pouvoir s'en remettre.

Vincent Lecavalier... (Photo: AP) - image 3.0

Agrandir

Vincent Lecavalier

Photo: AP

Vincent Lecavalier opéré

Ce n'était certes pas le début de saison que souhaitait Vincent Lecavalier. Après avoir récolté seulement trois buts en 14 matchs, le joueur vedette du Lightning doit maintenant subir une opération à la main droite, ce qui devrait le forcer à un rôle de spectateur au cours des trois ou quatre prochaines semaines.

On dit parfois que les meilleures transactions sont celles qu'on ne fait pas. Vous croyez qu'aujourd'hui, le Canadien est heureux de ne pas avoir vidé son club pour aller chercher Lecavalier, comme le voulait la rumeur il y a deux ans? Plusieurs partisans du Canadien avaient d'ailleurs blâmé le Canadien dans cette affaire.

Ces partisans-là sont probablement moins furieux aujourd'hui.

Miroslav Satan... (Photo: PC) - image 4.0

Agrandir

Miroslav Satan

Photo: PC

Revoici Allan Walsh

Vous connaissez peut-être Allan Walsh. Il est un agent de joueurs bien en vue, qui compte parmi ses clients David Perron et Jaroslav Halak. Allan Walsh est un original. Il s'est permis de critiquer l'utilisation des gardiens du CH sur Twitter la saison dernière, il a déjà déclaré, en substance, que le Sommet du hockey à Toronto, présenté en août, était une énorme perte de temps.

Et là, encore sur Twitter, il traite le collègue Martin McGuire (CKAC) de trois vilains mots que je ne vais certes pas reproduire ici.

On comprend que Monsieur Walsh était outré de constater la naissance d'une rumeur liant Miroslav Satan, l'un de ses clients, au CH. Une rumeur un peu folle, il est vrai, parce que Satan est en plein le genre de joueur que Jacques Martin déteste. Si on donnait le choix à Jacques Martin entre un traitement de canal ou Miroslav Satan, je suis pas mal sûr qu'il opterait pour le traitement de canal.

Ceci dit, fallait-il vraiment se servir d'un espace public pour se lancer dans des insultes dignes d'une classe de secondaire deux? Et en plus, Walsh devait-il vraiment demander à ses abonnés de rediffuser le message à leur tour?

Dans le milieu du hockey, des fois, ça ne lève pas très haut.

Le chiffre de la semaine

Deux millions de dollars: c'est par deux millions de dollars que les Bruins de Boston vont dépasser le plafond salarial avec les retours de Marc Savard et Marco Sturm très bientôt. Les Bruins, c'est clair, devront se débarrasser de quelques contrats. Michael Ryder, quelqu'un?

La statistique de la semaine

Une victoire: la récolte de José Théodore en trois sorties avec le Wild du Minnesota cette saison.

La citation de la semaine

«Ils devraient faire jouer les chandails contre les bedaines»

Tony Kornheiser, l'un des animateurs de Pardon The Interruption à ESPN, à propos des changements concernant le prochain match des étoiles.

Le Philippin Manny Pacquiao a remporté sa 8e... (Photo: AFP) - image 6.0

Agrandir

Le Philippin Manny Pacquiao a remporté sa 8e ceinture de champion dans une 8e catégorie en s'emparant du titre vacant WBC des super-welters.

Photo: AFP

À l'extérieur de la patinoire...

> Avant de dire que Manny Pacquiao est le plus grand boxeur de tous les temps, j'aimerais seulement le voir aller face à Floyd Mayweather. Mais les deux camps vont-ils finir par s'entendre? Voilà la question.

> En voyant les Cowboys démolir les Giants dimanche à New York, l'entraîneur déchu Wade Phillips devait bien se demander qui étaient ces Cowboys-là. J'imagine que c'est ça, un coach qui perd son vestiaire.

> Le premier match de Randy Moss avec les Titans du Tennessee, dimanche: un attrapé, 26 verges de gain. L'heure de la retraite aurait-elle sonné?

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer