Sidney Crosby a répondu à toutes les attentes

Les statistiques de Sidney Crosby lui assurent déjà... (Archives AP, Gene J. Puskar)

Agrandir

Les statistiques de Sidney Crosby lui assurent déjà une place au Temple de la renommée: 382 buts, 645 aides, trois coupes Stanley, deux médailles d'or olympiques, ainsi que deux trophées Hart, remis au joueur par excellence du circuit.

Archives AP, Gene J. Puskar

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Keith Doucette
La Presse Canadienne
Halifax

Pour souligner ses 30 ans, lundi, Sidney Crosby défilera en compagnie de la Coupe Stanley dans les rues de la ville où il est une vedette depuis qu'il a eu 5 ans.

Le capitaine des Penguins de Pittsburgh participera aux festivités en sachant fort bien que ses 12 premières saisons dans la LNH lui garantissent déjà une place parmi les plus grands du hockey, et qu'il a répondu à toutes les attentes placées en lui.

Tout comme Bobby Orr, Wayne Gretzky et Mario Lemieux avant lui, «Sid the Kid» s'est avéré un prodige.

«Il n'est pas seulement le meilleur joueur que j'aie jamais vu jouer, il est le meilleur joueur, point», affirme Brian Newton, avocat à la retraite qui a dirigé Crosby quand il était âgé de 7 ans, chez les Wings novice AAA de Cole Harbour.

La domination de Crosby s'est poursuivie au niveau pee-wee. Pour la première fois, il a même attiré l'attention des médias à l'extérieur de la Nouvelle-Écosse lors de sa participation au Tournoi international pee-wee de Québec. On parlait alors du «joueur à voir» dans ce tournoi. Il n'a pas déçu en marquant six buts en plus d'ajouter quatre aides dès son premier match.

«On l'a comparé aux meilleurs au monde et dans ce tournoi, il a été le meilleur, se rappelle Paul Mason, son entraîneur à cette époque et depuis un ami de la famille. Nous savions alors que nous avions un joueur spécial entre les mains.»

La domination de Crosby en Nouvelle-Écosse a duré jusqu'à ses 14 ans, quand il a quitté le domicile familial pour évoluer avec Shattuck-St. Mary's, une école secondaire du Minnesota. Après cela, il est passé par Rimouski, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Il a ensuite directement fait le saut dans la Ligue nationale.

À ce jour, ses statistiques lui assurent déjà une place au Temple de la renommée de Toronto: 382 buts, 645 aides, trois coupes Stanley, deux médailles d'or olympiques, ainsi que deux trophées Hart, remis au joueur par excellence du circuit.

Malgré tous ses succès, il est demeuré le petit gars de Cole Harbour. C'est ce qu'apprécient particulièrement ses partisans, ainsi que ceux qui le connaissent depuis son enfance.

«La gloire et la fortune n'ont rien changé à sa personnalité, confirme Newton. Tout le monde à Cole Harbour le respecte beaucoup pour cela. Quand il revient à la maison, il est très terre à terre, il a son école de hockey et on sent qu'il fait toujours partie de notre communauté.»

Le maire de Halifax a récemment annoncé que Crosby agirait à titre de maître de cérémonie de la «Natal Day Parade», où des milliers de personnes devraient se rendre pour acclamer leur favori.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer