François Beauchemin: «Je ne l'ai pas vu venir»

Le défenseur François Beauchemin a appris mercredi soir que... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Le défenseur François Beauchemin a appris mercredi soir que l'Avalanche du Colorado allait racheter son contrat auquel il restait encore une saison à écouler.

Photo Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne

François Beauchemin avait déjà amorcé son entraînement estival en vue d'une troisième saison dans l'uniforme de l'Avalanche du Colorado, où il se voyait jouer un rôle de mentor pour une jeune formation qui tente de retrouver le lustre des années passées. En lieu et place, le Sorelois de 37 ans est maintenant confronté à un avenir incertain.

Beauchemin a été informé mercredi soir que l'Avalanche allait racheter son contrat auquel il restait encore une saison à écouler à un salaire de 4,5 millions $ US.

«J'ai reçu l'appel de Joe Sakic pour me l'annoncer, et que ce serait officiel jeudi matin. Il m'a dit que l'équipe s'en va vers un virage jeunesse et que pour cette raison, elle préférait racheter mon contrat dès cette année pour faire de la place pour un jeune», a expliqué Beauchemin lors d'une entrevue téléphonique avec La Presse canadienne.

«Par respect, Sakic m'a dit avoir agi de la sorte pour me donner la chance de signer une autre équipe», a ajouté Beauchemin, qui se trouvait au club de golf Les Dunes, dans sa ville natale, pour la 10e édition de son tournoi annuel.

Beauchemin ne s'en est pas caché: la teneur de la discussion avec le directeur général de l'Avalanche l'a étonné. Et il en est ressorti déçu.

«Je ne l'ai pas vu venir. C'est certain que je voyais d'autres joueurs se faire racheter leur contrat et que ça me passait par la tête. Toutefois, j'avais eu de bons "meetings" de fin de saison avec l'entraîneur (Jared Bednar), et je me voyais vraiment jouer une dernière saison là-bas pour aider les jeunes à se développer et à montrer l'exemple. Ce n'est pas quelque chose à quoi je m'attendais et je suis resté vraiment surpris. Ça été très décevant d'apprendre cette nouvelle-là.»

Beauchemin est d'autant plus déçu de la tournure des événements qu'il se sent en pleine forme, mentalement et physiquement.

«À la fin de la saison, j'ai pris une semaine de congé, ensuite, j'ai recommencé l'entraînement hors glace à Denver, en gymnase, et j'ai fait beaucoup de vélo de montagne. Je commençais déjà à m'entraîner pour la saison prochaine mais malheureusement, les plans ont changé avant-hier. Mentalement et physiquement, j'étais prêt pour une autre saison», a-t-il laissé tomber.

L'ancien choix de troisième ronde du Canadien en 1998 devient donc joueur autonome et il lui sera possible de se joindre à une nouvelle équipe à compter du 1er juillet. Avec son agent Robert Sauvé, il compte étudier les différents scénarios qui s'offrent à lui au cours des prochains jours, le temps de laisser retomber la poussière. Mais dès maintenant, il peut écouter les offres des autres équipes de la LNH.

«La première chose que nous allons faire, c'est de nous asseoir et voir ce que François et sa famille veulent faire, a déclaré Sauvé. C'est quand même un athlète qui a 37 ans, qui a une belle famille, trois beaux petits enfants.

«Les clubs sont au courant que François est un agent libre et j'ai même déjà reçu un appel (vendredi) matin. On va regarder toutes les options qui s'offrent à lui: est-ce qu'il veut jouer encore, est-ce qu'il veut prendre sa retraite, est-ce qu'il veut jouer à un ou endroit ou à un autre? On va étudier tout ce qui se présente à lui.»

Même s'il dit que plus grand-chose ne l'étonne dans le monde du hockey, Sauvé ne cache pas une certaine incompréhension face à la décision des dirigeants de l'Avalanche.

«Ils ont dit qu'ils voulaient se rajeunir. C'est un raisonnement que je ne comprends pas parce que c'est déjà une équipe jeune, qui a besoin de bon leadership et qui a besoin d'entourer des jeunes avec de bons joueurs comme François. Mais ce n'est pas moi qui dirige l'équipe, c'est Joe Sakic. Je ne suis pas obligé d'être d'accord, mais c'est leur choix et on s'en va avec ça.»

En 13 saisons dans la Ligue nationale de hockey, Beauchemin a amassé 271 points, dont 73 buts, en 836 matchs de saison régulière. Il a également inscrit 39 points, dont 10 buts, en 97 rencontres des séries éliminatoires, et a contribué à la conquête de la coupe Stanley des Ducks d'Anaheim au printemps de 2007.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer