• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Dion Phaneuf: «Nous savons que nous en avons volé une» 

Dion Phaneuf: «Nous savons que nous en avons volé une»

Les Sénateurs d'Ottawa ont creusé l'écart à 2-0... (Photo Dennis DesRosiers, USA Today)

Agrandir

Les Sénateurs d'Ottawa ont creusé l'écart à 2-0 dans leur série contre les Rangers de New York, samedi, grâce à une victoire de 6-5 en deuxième prolongation.

Photo Dennis DesRosiers, USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
la liste:2069:liste;la boite:68211:box

Vers la Coupe Stanley

Denis P. Gorman
La Presse Canadienne
New York

Dion Phaneuf a regardé intensément son interlocuteur pendant un court instant avant de répondre lentement et avec insistance. Le vétéran défenseur des Sénateurs d'Ottawa voulait être clair qu'il savait que son équipe était chanceuse d'arriver à New York avec une avance de 2-0 dans sa série face aux Rangers.

«Nous aimons la position dans laquelle nous nous retrouvons, mais nous savons aussi que nous avons été chanceux lors du dernier match», a raconté Phaneuf lundi, après l'entraînement de l'équipe au Madison Square Garden.

«Nous avons été dominés. Ils ont joué un match plus complet que nous. Nous savons que nous en avons volé une.»

Les Sénateurs ont creusé l'écart à 2-0 dans leur série de deuxième tour samedi après-midi grâce à une victoire de 6-5 en deuxième période supplémentaire. Les Sénateurs ont effacé un retard de deux buts en fin de troisième période et Jean-Gabriel Pageau a inscrit quatre buts, dont celui de la victoire après 2:54 de jeu en deuxième prolongation.

Le troisième match sera présenté mardi soir.

Pour une équipe dont le style est basé sur une structure solide en zone neutre et dans son territoire, le déroulement du match de samedi était déroutant.

«Nous tentions à tout prix d'inscrire un but et ce n'est pas un style qui nous convient, a rappelé l'entraîneur-chef des Sénateurs, Guy Boucher. Nous ne paraissons pas bien quand nous jouons comme ça. Nous perdons notre structure. Nous avons donné trop d'espace à un adversaire qui n'a pas besoin de beaucoup d'espace pour vous faire mal.

«Nous devons donc changer notre état d'esprit. Nous rappeler que nous voulons marquer des buts, mais que nous n'avons pas à envoyer quatre gars à l'avant et oublier tout le reste.»

Après la défaite dans le deuxième match, les Rangers sont rentrés à New York. L'équipe a profité d'une journée de congé dimanche avant de reprendre l'entraînement lundi.

«La journée de congé de plus a été bénéfique pour notre groupe. Autant mentalement que physiquement. Elle a également permis à nous, les entraîneurs, d'avoir une journée de plus de préparation», a mentionné Alain Vigneault après l'entraînement des Rangers.

Vigneault a affirmé un peu plus tard que son équipe «doit gagner demain», ajoutant que les Rangers comprennent «ce que nous devons faire face aux Sénateurs pour avoir du succès.

«Je crois que nous l'avons appliqué pendant six des huit périodes depuis le début de la série. Nous devons le faire encore un peu plus.»




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer