• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Les DG de la LNH appelés à sortir des sentiers battus 

Les DG de la LNH appelés à sortir des sentiers battus

Selon l'une des idées avancées, les deux cercles... (Photo Dennis Wierzbicki, archives USA TODAY)

Agrandir

Selon l'une des idées avancées, les deux cercles de mise en jeu en territoire défensif (ou offensif, selon le point de vue) seraient remplacés par un seul, directement dans l'enclave ou tout près du devant du filet.

Photo Dennis Wierzbicki, archives USA TODAY

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonas Siegel
Associated Press
BOCA RATON, Floride

Lors de la première journée de leur réunion annuelle, les 31 directeurs généraux d'équipes de la Ligue nationale de hockey se sont vu donner le mandat d'avancer des idées qui pourraient être envisagées dans cinq ou dix ans.

Les suggestions étaient un peu étranges, voire farfelues, mais c'était l'objectif.

Ce n'étaient pas des sujets pouvant voir le jour à court terme comme l'an dernier, avec les discussions sur l'expansion et la réduction de l'équipement des gardiens de but. Le but était de sortir des sentiers battus.

Selon l'une des idées avancées, les deux cercles de mise en jeu en territoire défensif (ou offensif, selon le point de vue) seraient remplacés par un seul, directement dans l'enclave ou tout près du devant du filet.

« J'ai trouvé la suggestion très rafraîchissante », a réagi le directeur général des Flames de Calgary, Brad Treliving.

Certains ont résisté à l'idée, qui aurait pour effet d'éliminer les batailles le long des rampes pour les remplacer par celles devant le filet.

Et, en théorie du moins, elle pourrait aider à augmenter le nombre de buts marqués, une source d'inquiétude dans la LNH.

Il a aussi été question d'élaborer un règlement pour contrer les tirs bloqués. L'an dernier, presque 17 000 tirs ont été stoppés avant de se rendre aux gardiens de but, et à seuls, les Flyers de Philadelphie en ont accumulé près de 700.

« Nous parlons constamment de créer plus d'attaque, a fait remarquer Treliving. Nous présentons une idée à nos entraîneurs et dix minutes plus tard, ils ont trouvé une manière pour la démolir. Mais au lieu de leur donner des outils, si nous pouvons trouver des façons de limiter la défensive. Nous avons passé beaucoup de temps là-dessus aujourd'hui. »

Les discussions ont aussi porté sur le système de points au classement, incluant la possibilité d'accorder trois points pour une victoire en temps réglementaire, deux points pour une victoire en prolongation ou en tirs de barrage et un point pour une défaite en temps supplémentaire ou en fusillade.

Un tel concept pourrait forcer les équipes à tenter de mettre fin aux matchs avant qu'ils ne se rendent en prolongation ou, par la suite, en fusillade.

« Je ne suis pas en faveur des matchs de trois points, a observé le directeur général des Maple Leafs de Toronto, Lou Lamoriello. Mais je ne suis pas non plus en faveur de recevoir un point si vous ne gagnez pas. J'aimerais autant voir deux points pour une victoire et aucun pour une défaite, ou un match nul et un point de chaque côté. »

Ray Shero, son homologue des Devils du New Jersey, croit qu'un match pourrait prendre une tournure différente s'il y avait un changement au système de points.

« Si ça permet d'améliorer les rencontres ou de les rendre plus intéressantes, je suis tout à fait pour. »

Les idées qui auront fait le plus d'adeptes pourraient faire l'objet de plus amples discussions mardi.

« Notre sport se porte pas mal bien en ce moment, a affirmé George McPhee, qui prenait part à sa première réunion à titre de directeur général des Golden Knights de Las Vegas. Il s'agissait donc de porter un regard vers le futur. »




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer