Paul Byron de retour au jeu

Paul Byron a raté la rencontre de samedi après... (Photo Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Paul Byron a raté la rencontre de samedi après avoir été victime d'une sévère mise en échec de Patrick Sharp, des Stars de Dallas, mercredi dernier.

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Paul Byron n'aura finalement manqué qu'un seul match puisque le petit ailier, victime d'une commotion cérébrale le 4 janvier face aux Stars à Dallas, sera en mesure d'effectuer un retour au jeu ce soir contre les Capitals de Washington.

«Je l'ai vu à la dernière minute, c'était juste une bonne mise en échec de hockey», a expliqué Byron à propos du coup que lui a servi Patrick Sharp en fin de première période.

«Quatre ou cinq jours de congé, dans le fond ça me permet simplement de revenir reposé!»

Byron a pratiqué ce matin au sein de la deuxième unité d'avantage numérique aux côtés de Phillip Danault et Nikita Scherbak. À noter que c'est Daniel Carr qui sera retranché pour lui faire une place. Tout de même étonnant que Carr écope au détriment de Bobby Farnham et Sven Andrighetto, deux joueurs récemment rappelés de la Ligue américaine...

Il s'agira du seul changement dans la formation. C'est donc dire que Chris Terry sera une fois de plus laissé de côté et que le défenseur Zach Redmond laissera de nouveau sa place à Ryan Johnston.

Andrew Shaw, qui à l'instar de Byron se remet d'une commotion cérébrale, a participé aux exercices d'infériorité numérique mais il n'est pas encore prêt à reprendre le collier. Même chose pour Alex Galchenyuk et Andrei Markov qui ont patiné avec leur chandail régulier, lundi matin, et non avec le chandail de non-contact qu'ils portaient la veille à l'entraînement.

Les trois joueurs rencontreront les médecins ce soir et une décision sera prise à savoir lesquels seront en mesure de participer au voyage qui mènera le CH à Winnipeg et au Minnesota.

En attendant, Markov se réjouit de voir certains leaders prendre les choses en main et de voir des jeunes tirer profit de leurs opportunités.

«Nous avons plusieurs blessés mais certains joueurs se sont imposés et toute l'équipe se serre les coudes et respecte le système», a noté Markov à propos de cette formation qui aligne sept ou huit joueurs issus de la Ligue américaine mais qui continue de bien jouer malgré tout.

Il faut dire que la façon de réagir aux blessures n'est pas la même chez le Canadien par rapport à l'an dernier.

«Il y a une grosse différence, convient Michel Therrien. Le groupe de leaders fait un travail fantastique parce que les jeunes arrivent ici dans une atmosphère différente. L'esprit d'équipe est vraiment différent depuis le premier jour de la saison.»

Une première pour Scherbak 

Alors qu'Alexander Ovechkin aspire à rejoindre Maurice Richard en marquant un 544e but en carrière, un autre Russe est assuré de vivre un moment spécial puisque Nikita Scherbak disputera un premier match en carrière au Centre Bell.

«Je suis encore un peu nerveux mais je me sens quand même mieux maintenant que j'ai joué mon premier match», a indiqué l'attaquant de 21 ans, qui a marqué son premier but en carrière dès son premier match dans la LNH.

«Je vais donner la rondelle à mes parents, a-t-il confié. Je vais la conserver d'ici la fin de la saison et ensuite la leur remettre. Ils ont pu me voir jouer samedi. J'ai passé deux heures au téléphone avec ma mère pour lui expliquer comment fonctionnait NHL Network!»

Carey Price sera devant le filet face aux Capitals. Il devrait affronter Braden Holtby, qui a été choisi la troisième étoile de la semaine dernière dans la LNH.

Mentionnons que le match de ce soir lance la portion la plus éreintante du calendrier pour le Tricolore amorce sa séquence la plus intense du calendrier, ce soir face aux Capitals, puisqu'il entreprend une éreintante série de huit matchs en 13 jours.

«C'est exigeant mentalement et physiquement. On est contents de voir Byron effectuer un retour au jeu et on espère que d'autres suivront bientôt parce que ça va nous amener de l'énergie, a mentionné Michel Therrien. C'est un calendrier demandant avec beaucoup de déplacements, mais toutes les équipes y font face à un moment ou l'autre.»

«C'est sûr qu'il n'y aura pas beaucoup d'entraînements cette semaine mais on essaie de faire beaucoup d'enseignement par le biais du vidéo et en consacrant du temps de façon individuelle. On a pu travailler l'avantage numérique encore ce matin et on essaie de profiter des journées de match et des moments où on foule la patinoire pour travailler là-dessus le plus possible parce que les entraînements de qualité sont rares depuis un certain temps.»




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Les Capitals sans T.J. Oshie

    Hockey

    Les Capitals sans T.J. Oshie

    Pendant que l'infirmerie du Canadien déborde, c'est plus tranquille chez les Capitals. Mais il y aura un patient de renom ce soir. »

  • Le retour de Lars Eller

    Hockey

    Le retour de Lars Eller

    Il sera habillé en blanc plutôt qu'en rouge. Il portera le numéro 20 plutôt que le 81. Mais sous cet uniforme différent, les partisans présents au... »

  • Capitals 4 - Canadien 1 (final)

    Clavardages

    Capitals 4 - Canadien 1 (final)

    Relisez le clavardage du match entre le Canadien et les Capitals de Washington avec nos journalistes Marc Antoine Godin et Guillaume Lefrançois. »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer