Canadien-Penguins: avec ou sans Letang?

Kristopher Letang et Brendan Gallagher... (PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Kristopher Letang et Brendan Gallagher

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(PITTSBURGH) Les Penguins compteront-ils sur leur défenseur numéro 1 pour le duel de ce soir contre le Canadien? La réponse à 19 h.

L'entraîneur-chef des Penguins, Mike Sullivan, n'a pas voulu confirmer si Kristopher Letang participera au match de ce soir.

Letang a participé à l'entraînement des siens hier, de même que celui de ce matin. Il est un des huit défenseurs de son équipe. Pour ce que ça vaut, ses collègues Steve Oleksy et David Warsofsky ont été les derniers défenseurs à retraiter au vestiaire.

Letang a raté les sept derniers matchs de son équipe en raison d'une blessure au bas du corps. Il avait également manqué cinq matchs en début de saison, blessé au haut du corps cette fois. Le Québécois avait aussi raté 11 rencontres la saison dernière, 13 la saison précédente, et 45 en 2013-2014. En fait, il s'est absenté pour au moins 10 matchs chaque saison depuis qu'il a disputé les 82 duels de son équipe en 2010-2011.

«Je pourrais jouer un style moins physique, me mêler moins à ces choses-là, mais ça ne fait pas partie de moi, a affirmé Letang, rencontré après l'entraînement de ce matin. J'aime me salir le nez, tout donner. J'aimerais ça (jouer 82 matchs), mais ça va prendre de la chance. Tant que je suis en forme pour la fin de saison et les séries, c'est ça l'important. Les blessures de cinq matchs, ce n'est pas la fin du monde.»

Letang admet d'ailleurs qu'il s'est souvent fait conseiller de lever le pied et modérer ses ardeurs.

«J'essaie, mais c'est dur. Ça fait 11 ans que je joue ici. On dirait que quand je fais ce genre de modification, je me sens moins impliqué, mon niveau d'adrénaline ne monte pas assez. C'est sûr que je dois modifier des choses dans ma game pour ne pas avoir de reculs comme ça dans ma saison.»

«Il joue avec beaucoup de courage et il est prêt à accepter des coups pour réussir des jeux. Mais parfois, il reçoit des coups inutilement parce qu'il garde la rondelle trop longtemps en attendant qu'un jeu se développe, a rappelé Sullivan. On lui a donc parlé pour qu'il ne se place pas en situation vulnérable. On admire son courage et on ne veut pas que ça change, mais on aimerait qu'il soit un peu plus sélectif, qu'il reconnaisse les situations où il n'y a pas de jeu à faire»

Plusieurs défis

Les Penguins présentent une fiche de 11-1-2 en décembre, résultat de la contribution de plusieurs éléments-clés. Crosby vient évidemment en tête de liste avec sa récolte de 26 buts en 31 matchs jusqu'ici.

«Nous sommes bien conscients que nous affrontons une équipe d'élite, a admis Michel Therrien, après l'entraînement du CH. Ce sont les champions de la Coupe Stanley, ils ont beaucoup de profondeur à l'attaque et ils ont le meilleur joueur de la LNH en Sidney. Et au sein de leur deuxième trio, ils ont Evgeni Malkin qui ne va pas trop mal lui non plus.»

Malkin a en effet 41 points en 37 sorties cette saison. Phil Kessel a quant à lui repris là où il avait laissé le printemps dernier et totalise 36 points. Pourtant, si on se fie aux trios vus hier, il évoluera au sein de la troisième unité!

Et à la défense, Justin Schultz a profité de l'absence de Letang pour éclore. L'ancien des Oilers exploite enfin tout le potentiel offensif qui était vu en lui quand il avait fait l'objet d'un derby à sa sortie des rangs collégiaux, en 2012. Il vient au 9e rang des défenseurs de la LNH avec 23 points.

Pas de changement

Chez le Canadien, on n'apportera pas de changement parmi les 18 patineurs, deux jours après une remontée en fin de match en Floride. Par contre, Carey Price reprendra sa place devant le filet. Il affrontera Marc-André Fleury, gardien titulaire des Penguins pendant que Matt Murray soigne une blessure.

Le Tricolore souhaitera profiter de l'élan créé au dernier match, quand l'équipe a créé l'égalité avec moins de trois minutes à jouer, avant de l'emporter en prolongation.

«Tout le monde parle de chaque match et sort des clichés, parle d'un tournant, peu importe. Je sais que je vais sonner comme un robot, mais on se concentre sur un match à la fois, a répondu Max Pacioretty, auteur d'un but et une passe dans cette victoire. On est contents de notre dernier match, on a gagné en confiance, mais c'est dans le passé. On affronte une des équipes de l'heure de la LNH. On ne peut pas être coupables d'un excès de confiance.»

Formation probable du Canadien

Pacioretty-Danault-Gallagher

Byron-Mitchell-Radulov

Lehkonen-Plekanec-Flynn

Carr-McCarron-Terry

(Andrighetto)

Emelin-Weber

Beaulieu-Petry

Barberio-Johnston

(Redmond)

Price

Formation probable des Penguins

Sheary-Crosby-Rust

Hagelin-Malkin-Hornqvist

Kunitz-Bonino-Kessel

Wilson-Cullen-Fehr

Daley-Schultz

Cole-Ruhwedel

Maatta-Oleksy

(Warsofsky-Letang)

Fleury




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer