Le Canadien rappelle Sven Andrighetto et Mark Barberio

Mark Barberio et Sven Andrighetto... (Photo André Pichette, archives La Presse)

Agrandir

Mark Barberio et Sven Andrighetto

Photo André Pichette, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne

Le défenseur Mark Barberio et l'attaquant Sven Andrighetto étaient de retour sur la patinoire du Complexe sportif Bell, jeudi matin, quelques heures seulement après être rentrés d'une visite à Binghamton, dans l'État de New York, pour un match de la Ligue américaine.

Le Canadien avait cédé les deux joueurs aux IceCaps de St. John's mardi et ils ont été rappelés tôt jeudi matin.

Andrighetto a inscrit un but et une aide, tandis que Barberio a accumulé deux aides dans la défaite en prolongation de 4-3 des IceCaps face aux Senators de Binghamton.

Ils ont ensuite pris la direction de Montréal à bord d'un véhicule utilitaire sport et ils sont arrivés aux petites heures du matin, avant de se pointer à Brossard pour l'entraînement du grand club.

«Nous sommes rentrés un peu avant 5 heures ce matin, a raconté Barberio environ sept heures plus tard, après l'entraînement. Ce n'était pas supposé être aussi long, mais il y avait de la neige et le chauffeur a dû conduire prudemment.»

Barberio était tout de même heureux d'avoir pu disputer un match, lui qui avait été laissé de côté par l'entraîneur Michel Therrien lors des trois derniers parties du Tricolore.

«C'était bien pour retrouver mon synchronisme, pour garder les sens aiguisés. C'est toujours mieux de jouer des matchs, a raconté le Montréalais de 26 ans. L'équipe n'était pas très loin à Binghamton. C'était une bonne occasion d'aller jouer un match.»

Andrighetto avait participé aux trois derniers matchs du Tricolore, récoltant d'ailleurs ses deux premiers points de la campagne - deux aides - lors du massacre de 10-1 face à l'Avalanche du Colorado, samedi.

«La confiance est toujours là, a noté le Suisse de 23 ans. Mais c'était bien d'obtenir plus de temps de jeu, de jouer en avantage numérique. Ça permet de retrouver les belles sensations de match.»

Andrighetto a récolté deux aides en sept matchs avec le Canadien cette saison. Barberio a quant à lui amassé une mention d'assistance en six rencontres avec le Tricolore.

Pendant leur temps avec les IceCaps, les deux ont connu du succès. Andrighetto a accumulé huit buts et 14 aides en 19 rencontres, tandis que Barberio a récolté trois buts et 16 aides en 20 matchs.

Si les chiffres parlaient d'eux-mêmes, Andrighetto et Barberio mériteraient peut-être de meilleures occasions de se faire valoir avec le grand club. Les deux hommes ont cependant joué les philosophes quand on les a questionnés sur leur utilisation limitée par Therrien cette saison.

«Ce n'est pas facile, mais c'est hors de notre contrôle, a dit Andrighetto. C'est l'entraîneur qui décide et il ne faut pas trop y penser. Il suffit d'être prêt lorsqu'on obtient une chance.»

«L'équipe joue bien en ce moment et c'est difficile de faire sa place dans la formation, a pour sa part déclaré Barberio. Il faut rester prêt et le fait d'avoir joué un match, ça aide. On a beau travailler fort à l'entraînement, ce n'est pas la même intensité que lors d'un match.»




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer