Les Maple Leafs entament un virage jeunesse

Deux phénomènes font partie du nouvel alignement :... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Deux phénomènes font partie du nouvel alignement : Auston Matthews, le premier joueur à être sélectionné au premier rang du repêchage par le club en 31 ans, et Mitch Marner, un premier choix lors de l'encan de 2015.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jonas Siegel
La Presse Canadienne
Toronto

Deux mois seulement après que Brendan Shanahan eut été embauché pour diriger les Maple Leafs de Toronto, le club s'est servi de son premier choix au repêchage pour sélectionner le petit, mais très talentueux, adolescent suédois William Nylander.

Ce choix réalisé en 2014 a rapidement donné le ton à la nouvelle philosophie du club torontois sous l'égide de Shanahan, qui sera facilement observable cette saison alors qu'un groupe de jeunes joueurs talenteux revêtiront l'uniforme bleu et blanc orné de la feuille d'érable.

Nylander sera l'une des six recrues au sein de la formation partante pour le match d'ouverture (ils ont tous été acquis, sauf un, depuis l'arrivée en poste de Shanahan), et l'un des 11 joueurs âgés de 24 ans ou moins. Deux phénomènes font aussi partie de ce groupe: Auston Matthews, le premier joueur à être sélectionné au premier rang du repêchage par le club en 31 ans, et Mitch Marner, un premier choix lors de l'encan de 2015.

La saison que les Maple Leafs connaîtront dépendra de la vitesse à laquelle ces jeunes s'adapteront à la LNH.

«Étant donné qu'il y aura beaucoup de jeunes dans ce vestiaire, je crois que nous nous améliorerons de manière exponentielle au fur et à mesure que la saison avancera, a évoqué James van Riemsdyk, un vétéran à l'âge de 26 ans. Les gars vont gagner en expérience et je crois qu'ils vont s'améliorer à cause de ça.»

L'entraîneur-chef des Maple Leafs, Mike Babcock, s'est questionné sur l'arrivée massive de jeunes au sein de la formation pendant le camp d'entraînement, se préoccupant surtout de l'effet d'une telle représentation au sein de son alignement partant. Les Oilers d'Edmonton sont l'exemple parfait des dangers qui guettent une équipe qui veut adopter un virage jeunesse de manière trop brusque (surtout s'il n'y a pas de profondeur à la ligne bleue et devant le filet).

Babcock a mentionné que ses jeunes joueurs doivent apprendre à être efficaces dans un système de jeu, parce que la course au championnat des marqueurs et le manque de responsabilité en récupération de rondelle sont des facteurs qui peuvent écourter une carrière dans le circuit Bettman.

«La plupart des jeunes tombent dans ce piège», a souligné l'attaquant Nazem Kadri.

Néanmoins, Nylander semble être conscient des défis qui se dressent devant lui pour devenir un joueur régulier dans la LNH.

«Les gars sont très talentueux, et très intelligents, a-t-il confié. Ils essaient de te faire mal paraître encore plus que dans les autres ligues. Ils tenteront d'y parvenir coûte que coûte.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer