Le Canadien surclasse les Maple Leafs

Première étoile du match, Andrew Shaw (65) a... (PHOTO Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Première étoile du match, Andrew Shaw (65) a marqué deux buts et s'est montré efficace en échec-avant.

PHOTO Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Canadien a conclu sa série de matchs préparatoires en rossant les jeunes Maple Leafs de Toronto par la marque de 6-1. Le temps des dernières décisions arrive, mais il reste au Tricolore à savoir qui sera en mesure d'entamer la saison à temps.

>>> Le sommaire du match

Plusieurs jeunes, à commencer par l'attaquant Michael McCarron et le défenseur Mikhail Sergachev, ont fait belle impression et ne font rien pour pousser la direction à les rétrograder.

Dans le cas de Sergachev, il faudra voir si la blessure subie jeudi par Jeff Petry ne contribuera pas à lui ouvrir la porte encore plus grand.

En première période, Petry a fait une bien vilaine chute le long de la bande. Sa jambe gauche a plié d'une drôle de façon, et après un petit conciliabule avec le thérapeute, le vétéran défenseur a quitté la rencontre.

Son retrait n'était peut-être qu'une mesure préventive, mais si la blessure se révèle sérieuse, cela pourrait changer la donne pour la recrue russe, qui, en plus de récolter une mention d'aide, a tenu son bout durant 18 min 09 s de jeu avec des partenaires qui changeaient souvent.

McCarron, lui, a marqué le deuxième but des siens en bénéficiant d'une largesse du gardien Frederik Andersen sur un tir du poignet de loin. Mais il s'est surtout montré intense en échec avant et très impliqué au sein d'un trio complété par Phillip Danault et Torrey Mitchell.

La troisième étoile du match a même jeté les gants devant Matt Martin.

Est-ce le genre de prestation qui redonnera le goût au Tricolore de considérer McCarron comme un ailier plutôt que comme un joueur de centre? Chose certaine, le colosse américain, après un début de camp plutôt lent, n'a cessé de s'améliorer. On ne sait trop si la pneumonie de Paul Byron empêchera ce dernier d'amorcer la saison à temps, et peut-être bien que McCarron ira dans la Ligue américaine en attendant qu'on dénoue certaines choses. Mais il semble prêt pour la Ligue nationale.

Parlant de joueur prêt, le Finlandais Artturi Lehkonen a mis le dernier clou dans le cercueil des Leafs avec un beau but dans la lucarne, jeudi.

Mais la perle de la soirée, ç'a été le but d'Alex Galchenyuk. Profitant d'une passe à genoux d'Alexander Radulov, il a haché menu la défense des Leafs avant de se rendre jusqu'à Andersen.

S'il faut accorder une importance quelconque aux matchs préparatoires pour les joueurs établis, il est permis de croire que Galchenyuk reprendra les choses là où il les avait laissées la saison dernière. Le premier centre du CH a remporté 10 de ses 13 mises en jeu, en plus de faire quelques apparitions en infériorité numérique.

Bel accueil pour Weber

Il s'agissait d'un premier match préparatoire pour Carey Price et des débuts plus ou moins officiels de Shea Weber dans l'uniforme du CH.

Price n'a cédé qu'une fois - devant un tir parfait de la recrue Auston Matthews - et s'est illustré dans un match où il n'a pas été abondamment mis à l'épreuve. Quant à Weber, qui a été utilisé à profusion en raison de la perte de Jeff Petry, il a eu une bonne idée de l'hospitalité montréalaise à ses débuts au Centre Bell.

L'arrière obtenu en retour de P.K. Subban avait reçu un accueil chaleureux au moment où la formation de départ du Canadien avait été annoncée, mais ce n'était rien en comparaison de l'ovation qu'il a reçue après avoir marqué son premier but dans l'uniforme du Tricolore. Mais ça ne s'est pas produit sur le genre de tir auquel on aurait pu s'attendre: lui qui possède le lancer frappé le plus puissant de la LNH a plutôt déjoué Andersen à l'aide d'un tir du poignet qu'un gardien plus dans son assiette aurait peut-être arrêté. Chose certaine, le public avait visiblement hâte de souhaiter la bienvenue au nouveau défenseur du Canadien.

Autre nouveau venu chez le Tricolore, l'attaquant Andrew Shaw s'est distingué en marquant deux fois. Il faut souligner le beau jeu exécuté par David Desharnais sur son deuxième but. Ces deux-là sont appelés à amorcer la saison ensemble sur le troisième trio et il fait bon de voir qu'un peu de chimie se crée entre eux.

_____________________________________________

Ils ont dit

Michel Therrien: «Les nouveaux joueurs au sein de notre formation ont contribué de façon importante au match [de jeudi] soir. C'est le fun de voir ça. [...] Et j'ai adoré l'accueil des partisans envers ces nouveaux joueurs, à commencer par Shea Weber.»

Shea Weber: «Nous avons réussi à faire de bonnes choses, à mon avis. Et c'était aussi assez spécial de jouer ici devant cette foule. Il y a de l'énergie dans cette place!»

Andrew Shaw, à propos de David Desharnais: «Je n'avais jamais joué avec quelqu'un qui veut que ce soit moi qui possède la rondelle!»

Michael McCarron: «Je termine sur une bonne note. Je pensais avoir laissé une bonne impression. Mon travail est de rendre les décisions difficiles et je pense que c'est ce que j'ai fait ce soir. [...] Je vais maintenant attendre leur décision. Les prochains jours seront peut-être un peu longs...»

Michel Therrien, au sujet de Mikhail Sergachev: «Je l'ai trouvé très solide. Il a joué avec beaucoup de confiance. Je le trouvais plus agressif et plus impliqué dans le jeu. Il y a certaines choses qu'on a voulu travailler avec lui, dernièrement, et on en a vu des résultats positifs ce soir. Je crois que ce soir était son meilleur match. [...] On va prendre la fin de semaine pour réfléchir aux décisions qu'on a à prendre. Dans chaque cas, ce ne sont pas des décisions faciles.»

Carey Price: «Je me sens bien. Je patine depuis deux mois, je sens que je me suis bien préparé en vue de la saison, et maintenant, je veux juste qu'elle commence.»

Nathan Beaulieu: «Carey fait tellement de petites choses pour ses défenseurs que les gens ne remarquent pas, comme lorsqu'il sort pour freiner la rondelle. Il y a une séquence, ce soir, où je suis revenu trois fois pour récupérer la rondelle, et je n'y ai jamais touché! Chaque fois, il a repéré notre joueur de centre. Je me retournais, je le regardais... "Ben coudon, bon retour!" C'est comme s'il n'avait pas manqué d'action. Carey Price, c'est Carey Price.»

Propos recueillis par Marc Antoine Godin et Richard Labbé

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer