Bergevin: «Je ne magasine pas P.K.»

P.K. Subban... (PHOTO BERNARD BRAULT, archives LA PRESSE)

Agrandir

P.K. Subban

PHOTO BERNARD BRAULT, archives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Marc Bergevin ne cherche pas à échanger P.K. Subban. C'est essentiellement ce que le directeur général a indiqué en point de presse à la veille du repêchage, jeudi soir à Buffalo.

«Je ne magasine pas P.K. et je ne l'ai jamais fait. Je ne peux pas empêcher les équipes de m'appeler», a répondu Bergevin d'entrée de jeu.

«Une des raisons, c'est que lorsqu'un joueur a une clause dans son contrat, tu vas recevoir des appels. C'est pareil pour chaque équipe. Si je vois un joueur comme ça, je fais des appels. Ça ne veut pas dire que l'équipe le magasine. Il y a aussi le fait qu'on n'a pas participé aux séries. Mais avec Price à 100 %, on est une meilleure équipe.»

Bergevin s'est aussi fait demander quelles sont les chances que Subban soit échangé cette semaine. «Je ne parle pas des transactions. Ce que j'ai dit, c'est que je ne peux pas empêcher les équipes de m'appeler. D'ici le 1er juillet, elles vont appeler.»

Enfin, un collègue lui a demandé ce qu'il répondait aux équipes qui l'appellent au sujet du défenseur vedette du CH.

«J'écoute. Mais il y a quelques années, on m'a appelé pour un joueur clé qui n'est pas P.K., et il est encore avec nous aujourd'hui.»

Les réseaux sociaux s'enflamment

Subban a une clause de non-échange à son contrat de huit ans, mais cette clause entre en vigueur le 1er juillet.

Les rumeurs le concernant ont foisonné de toutes parts dans les 24 dernières heures. Le directeur général des Canucks de Vancouver, Jim Benning, a affirmé aujourd'hui à TSN Radio que «plusieurs équipes avaient appelé le Canadien» au sujet du numéro 76. 

«On est une des équipes qui leur a parlé, mais on n'a pas atteint le point où on croit que ça se produira. Le prix est élevé, il a gagné le trophée Norris et c'est un vrai défenseur numéro 1. On a fait nos devoirs comme on le fait avec tous les joueurs dont on entend le nom circuler.»

De son côté, l'ancien joueur Georges Laraque, du 91,9 Sport, affirme que le Canadien aurait demandé aux Oilers l'attaquant Leon Draisaitl et leur premier choix (4e au total) en échange de Subban.

De bons mots pour Dubois

Par ailleurs, il a aussi été question de repêchage, dans ce point de presse de veille du repêchage...

Le Tricolore détient pour le moment le 9e choix. Or, à ce rang, le Québécois Pierre-Luc Dubois, classé meilleur espoir nord-américain par la centrale de recrutement de la LNH, ne devrait plus être disponible. On ignore si Bergevin entend améliorer sa position au repêchage d'ici vendredi soir, mais il a tenu de bons mots pour Dubois.

«C'est certain qu'un petit Québécois, avec le talent qu'il a, c'est intéressant et excitant (de grimper dans l'ordre). Mais c'est quoi le prix à payer?

«C'est un très bon jeune, il est très mature pour un jeune, bon gabarit, un kid impressionnant.»

Lisez le compte rendu complet de la journée de Marc Antoine Godin, à Buffalo pour le repêchage, dans La Presse+ de vendredi.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Bergevin peut-il s'offrir Dubois et Girard?

    Sports

    Bergevin peut-il s'offrir Dubois et Girard?

    C'est un sujet intemporel, la présence de francophones dans l'alignement du Canadien de Montréal. À tort ou à raison, Trevor Timmins a souvent été... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer