Les États-Unis qualifiés pour les quarts de finale

L'attaquant slovaque Martin Reway tente de déjouer le... (Photo Maxim Zmeyev, Reuters)

Agrandir

L'attaquant slovaque Martin Reway tente de déjouer le gardien américain Keith Kinkaid.

Photo Maxim Zmeyev, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Saint-Pétersbourg, Russie

Les États-Unis se sont qualifiés pour les quarts de finale du Championnat du monde de hockey mardi, malgré une défaite de 3-2 en prolongation contre la Slovaquie.

Les Slovaques auraient mérité un laissez-passer pour la ronde des médailles s'ils avaient vaincu les Américains en temps réglementaire. Toutefois, le point additionnel qu'ont obtenu les États-Unis en se rendant en prolongation a suffi pour leur assurer le quatrième rang du groupe B.

La Slovaquie a pris les devants en première période lorsque Christian Jaros a déjoué Keith Kincaid d'un tir des poignets, à 18:39.

Brock Nelson, des Islanders de New York, a cependant profité d'un avantage numérique pour ramener les deux équipes à la case de départ, à 7:15 de la période médiane.

Nick Foligno a rompu cette égalité à 2:53 du troisième vingt, mais Pavol Skalicky a égalé le score environ dix minutes plus tard.

Les Slovaques ont retiré le gardien Julius Hudacek au profit d'un sixième attaquant pendant la dernière minute de jeu, sans succès.

Marko Dano a mis fin à la rencontre en faisant vibrer les cordages après 59 secondes de jeu en période supplémentaire.

En quarts de finale jeudi, les États-Unis affronteront la République tchèque, qui s'est assurée du premier rang du groupe A grâce à un gain de 5-4 face à la Suisse.

Dans la défaite, qui élimine la Suisse, Sven Andrighetto a obtenu une mention d'aide.

La Suisse avait besoin d'une victoire en temps réglementaire pour obtenir sa place dans la ronde des médailles.

Plus tard mardi, à Moscou, la Russie s'est assurée du deuxième rang du groupe A grâce à un gain de 4-1 contre la Suède.

Artemi Panarin (1-1), Pavel Datsyuk (1-1) et Vadim Shipachyov (0-2) ont été les piliers offensifs de la Russie, qui a dirigé 40 tirs en direction de Jacob Markstrom.

Son rival Sergei Bobrovski a repoussé 36 des 37 tirs de la Suède, ne cédant que devant Mattias Ekholm au début du troisième vingt.

Dans deux autres rencontres présentées mardi, la Norvège a battu la Lettonie 3-1 et le Belarus a blanchi la France 3-0.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer