Le Canadien surprend les Ducks

Qui aurait parié que ce serait le quatrième... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

Qui aurait parié que ce serait le quatrième trio du Canadien qui ferait la différence ce soir?

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Ducks d'Anaheim sont de retour parmi les clubs de pointe de la Ligue nationale, mais ça ne les a pas empêchés de se faire piéger par le Canadien, qui l'a emporté 4-3 mardi soir au Centre Bell.

> Le sommaire du match

Les hommes de Bruce Boudreau étaient débarqués en ville forts de 21 victoires à leurs 27 derniers matchs, mais ils ont été vaincus par une bande de laissés-pour-compte. Oui, c'était une bien étrange victoire qui a vu Mike Brown et Lucas Lessio récolter leur premier but avec le Tricolore, le défenseur recrue Darren Dietz son premier point dans la LNH et son compagnon à la ligne bleue Joel Hanley se distinguer avec deux mentions d'aide.

N'ajustez pas votre écran!

«Je mentirais si je disais que je me serais attendu à vivre ce genre de match-là cette saison, mais c'est un feeling incroyable et je vais essayer de prolonger cela le plus possible», a confié Joel Hanley, qui a récolté ses deux premiers points dans la LNH à son deuxième match.

Les Ducks ont bénéficié d'une soirée productive de la part de Jakob Silfverberg, auteur de deux buts, d'un match efficace de son centre Ryan Kesler, et d'une récolte de 35 lancers sur Mike Condon. Mais Bruce Boudreau n'a pas dû être trop heureux de voir les nombreuses hésitations de ses joueurs autour de la cage du jeune John Gibson... Ça n'a fait qu'encourager davantage le Canadien à assurer une présence au filet, ce qu'il a été en mesure de faire beaucoup mieux que lors des derniers matchs.

Mais qui aurait parié que dans tout cela, ce serait le quatrième trio du Canadien qui ferait la différence?

Mike Brown célèbre son but inscrit en deuxième... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Mike Brown célèbre son but inscrit en deuxième période. 

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

Malgré ses limites très certaines en tant que hockeyeur, Mike Brown donne au Tricolore tout ce que l'équipe est en droit d'espérer. Laissé seul dans l'enclave à la suite d'un revirement des Ducks, il a récolté son premier but dans l'uniforme du Canadien, ce qui mettait les siens en avant 3-2. 

«Au moins je me suis arrangé pour avoir un premier but avec toutes les équipes pour lesquelles j'ai joué», a lancé Brown, pince-sans-rire.

En troisième période, son travail derrière le filet a directement mené au but vainqueur de Lessio, qui inscrivait lui aussi son premier avec le Canadien.

Brown - qui a été choisi la première étoile de la rencontre - n'est pas l'un des 12 attaquants les plus talentueux de l'organisation. Mais son agressivité et son ardeur plaisent à l'équipe, tout comme son étonnante vitesse. Alors qu'Alexander Semin, le premier joueur à porter le numéro 13 chez le Canadien cette saison, a été bouté hors du royaume au mois de novembre, le second fera réfléchir la direction à savoir s'il mérite un contrat l'an prochain. 

Quelle drôle d'époque vivons-nous.

McCarron jette encore les gants

Brown est d'abord et avant tout reconnu pour ses talents de pugilat, mais c'est Michael McCarron et non lui qui a jeté les gants. Une troisième fois déjà en seulement 15 matchs pour le colosse de 20 ans. On salue le côté volontaire du jeune homme, mais est-ce bien ce à quoi le Canadien s'attend de lui? Ils sont rares dans la LNH les joueurs qui se battent en moyenne à tous les cinq matchs. Mike Brown lui-même peine à maintenir ce rythme!

Michael McCarron a jeté les gants contre Josh... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE) - image 3.0

Agrandir

Michael McCarron a jeté les gants contre Josh Manson.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

De son côté, le trio d'Alex Galchenyuk a été capable du meilleur comme du pire. Le jeune centre a marqué son 27e but de la saison sur un autre bon tir sur réception, et son unité a généré la moitié des lancers du Tricolore sur le filet des Ducks. En revanche, ils ont eu ou bien Kesler ou bien Ryan Getzlaf dans les pattes - il fallait s'y attendre - et ont concédé pas mal plus de tentatives de tirs à l'adversaire. 

Et quand Galchenyuk et consorts ont été pressés en zone défensive, en fin de deuxième, et qu'ils ont multiplié les passes à l'aveuglette et la dentelle pour se sortir d'embarras, Max Pacioretty a fini par commettre un revirement qui a conduit au deuxième du match de Silfverberg.

C'est Tomas Plekanec qui doit envier ce genre de soirée faste. Torrey Mitchell a ouvert la marque en faisant dévier son tir flottant de la ligne bleue. Les marqueurs officiels ont mis beaucoup de temps à apporter le changement, de sorte que Plekanec a longtemps pensé qu'il avait marqué son premier but en 19 matchs. Mais non, Tomas. Ça devra attendre.

Le Canadien reprendra l'entraînement mercredi avant de s'envoler vers Detroit où il affrontera les Red Wings jeudi. L'équipe espère que P.K. Subban pourra être du voyage.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer