• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > LNH: le plafond salarial pourrait augmenter de 3 millions 

LNH: le plafond salarial pourrait augmenter de 3 millions

Le commissaire de la Ligue nationale de hockey,... (Photo Mary Altaffer, archives AP)

Agrandir

Le commissaire de la Ligue nationale de hockey, Gary Bettman.

Photo Mary Altaffer, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Whyno
La Presse Canadienne
Pebble Beach, Californie

Pendant que le dollar canadien continue d'éprouver toutes sortes d'ennuis, les revenus de la Ligue nationale de hockey sont si importants que le plafond salarial pourrait augmenter de 3 millions US la saison prochaine.

Le dollar canadien vaut présentement 74 cents US, une donnée qui fait mal à la ligue, puisque certains de ses marchés les plus lucratifs sont au nord de la frontière. Mais son commissaire, Gary Bettman, a déclaré que les spéculations et les commentaires au sujet du déclin du dollar canadien «ne sont pas tout à fait à propos» puisque les affaires vont toujours aussi bien.

Le Bureau des gouverneurs a indiqué que les premières projections sur le plafond salarial pour 2016-17 étaient de l'ordre de 74,5 millions, en hausse par rapport aux 71,4 millions qui lui sont octroyés cette saison. Mais cela repose sur plusieurs facteurs, dont le dollar canadien et sur l'utilisation, par l'Association des joueurs (AJLNH), de sa clause escalatoire de 5%.

«Quand je donne un chiffre à ce temps-ci de l'année, il n'est pas coulé dans le béton, a prévenu Bettman. Alors ne le prenez pas pour acquis, c'est trop tôt. Nous sommes seulement en décembre. Il reste encore beaucoup de hockey à jouer et beaucoup de revenus à aller chercher.»

Il y a un an, ces projections laissaient entrevoir un plafond à 73 millions, mais cela reposait sur un dollar canadien à 88 cents US. Or, il continue de descendre.

«Ce n'est pas coulé dans le béton, alors vous devez prendre cela avec un grain de sel, a noté le directeur général des Devils du New Jersey, Ray Shero. C'est une bonne nouvelle pour la ligue quand il augmente, comme pour les joueurs.»

Ce pourrait ne pas être une bonne nouvelle pour les clubs à petit budget, mais elle serait bien accueillie par ceux qui dépensent presque au maximum. Pensez au Lightning de Tampa Bay, dont le capitaine, Steven Stamkos, écoule la dernière année de son contrat, ou encore aux Kings de Los Angeles, qui tentent de s'entendre avec le centre Anze Kopitar.

Les Blackhawks de Chicago, vainqueurs d'une troisième Coupe Stanley en six ans le printemps dernier, auraient bien aimé pouvoir compter sur plus d'espace sous le plafond l'été dernier, quand ils ont échangé Patrick Sharp, Brandon Saad et Johnny Oduya et laissé Brad Richards profité de l'autonomie.

Don Waddell a déclaré de son côté que le plafond avait peu d'importance pour les Hurricanes de la Caroline, qui ont leur propre budget. Mais il sait qu'un plafond plus élevé n'est pas une mauvaise chose.

«Ça signifie que les revenus de la ligue augmentent. Chaque fois que le plafond augmente, c'est une bonne nouvelle pour tout le monde.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer