Price donne la frousse à ses coéquipiers

Carey Price... (PC)

Agrandir

Carey Price

PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Vancouver) Les joueurs du Canadien ont retenu leur souffle pendant quelques instants cet après-midi, à l'entraînement, à la veille de leur duel contre les Canucks.

Carey Price a été atteint d'un tir de Max Pacioretty près de la gorge, au début de la séance. Le gardien est resté étendu sur la patinoire pendant de longues secondes, plongeant le Rogers Arena dans le silence le plus complet. Il s'est finalement relevé et est demeuré à son poste, non sans lancer avec autorité une rondelle sur la rampe, dans ce qui ressemblait à un geste de frustration.

«Gardez vos tirs bas, c'est seulement l'échauffement!», a crié Michel Therrien à ses joueurs.

Après l'entraînement, Price n'était pas très disposé à revenir sur l'événement, se contentant de dire qu'il était «correct».

Andrei Markov, lui, a bien fait rire son auditoire quand on lui a demandé sa réaction à l'incident. «Il a voulu être gardien, il doit s'attendre à recevoir des tirs hauts. Ça fait partie des risques!», a lancé le défenseur russe, particulièrement de bonne humeur.

Aucun changement

Par ailleurs, Michel Therrien a confirmé qu'il n'apporterait pas de changement à sa formation. Le CH déploiera donc les 18 mêmes patineurs qui lui ont permis de connaître cette improbable séquence de neuf victoires de suite pour amorcer la saison.

Une 10e victoire, mardi, permettrait au Canadien d'égaler le record de 10 gains pour amorcer une saison, établi par les Maple Leafs en 1993 et répété les Sabres en 2006.

On ignore si c'était un message à Alexander Semin, mais l'attaquant russe faisait des rotations avec Paul Byron à l'aile droite du trio d'Alex Galchenyuk. Semin a été cloué au banc en fin de match samedi, après avoir commis deux revirements qui ont mené à des buts des Maple Leafs.

Byron, lui, attend toujours de disputer un premier match cette saison, tout comme les défenseurs Greg Pateryn et Jarred Tinordi. Les trois comparses attendront au moins jusqu'à jeudi, à Edmonton.

Les retrouvailles avec Prust

Brandon Prust a jeté les gants contre Andy... (PHOTO REUTERS) - image 2.0

Agrandir

Brandon Prust a jeté les gants contre Andy Andreoff, lors du match Canucks-Kings le 13 octobre. 

PHOTO REUTERS

Par ailleurs, ce sera la première fois que Brandon Prust affrontera ses anciens coéquipiers du Canadien.

Prust avait été échangé contre l'attaquant Zack Kassian le 1er juillet dernier. En huit matchs, Prust compte trois aides et trois bagarres, tandis que Kassian suit la phase II du programme relatif aux abus de substances et à la santé comportementale de la LNH et de l'AJLNH.

Prust devra toutefois user d'imagination s'il veut convaincre un joueur du Tricolore de jeter les gants. Nathan Beaulieu est le seul à l'avoir fait cette saison jusqu'ici.

«J'ai noté quelques numéros, je dois consulter mes notes. Certains joueurs apparaissent au haut de la liste: Gally (Gallagher), Chuckie (Galchenyuk)...», a-t-il lancé à la blague, au sujet de ses deux premiers compagnons de trio à Montréal.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer