Babcock ne manque pas de pain sur la planche

Le nouvel entraîneur-chef des Maple Leafs, Mike Babcock.... (PHOTO PC)

Agrandir

Le nouvel entraîneur-chef des Maple Leafs, Mike Babcock.

PHOTO PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Whyno
La Presse Canadienne
Toronto

Les résultats tardent à venir, même si les Maple Leafs de Toronto améliorent leur structure en début de saison. Le pain sur la planche ne manque pas en tout cas pour l'entraîneur Mike Babcock qui est encore au stade d'apprendre à connaître ses joueurs, et vice-versa.

L'aspect positif dans ce contexte, c'est que les Maple Leafs n'enchaînent pas les matchs. Ils ne seront en action la prochaine fois que vendredi contre les Blue Jackets de Columbus.

«C'est nettement mieux que c'était, il n'y a aucun doute, a indiqué le joueur de centre Nazem Kadri, en parlant du niveau de compréhension qui existe entre l'entraîneur et les joueurs. Mais il y a de toute évidence du chemin à parcourir encore, et quelques embûches. Au moins, nous savons à quoi nous attendre et ce que sera notre identité.»

Babcock a reconnu mardi que l'équipe a beaucoup de croûtes à manger, mais que l'effort y est.

«Nous avons perdu trois matchs et nous avons le temps d'analyser la situation et d'identifier ce qui ne fonctionne pas», a dit l'ailier russe Leo Komarov, qui évolue au sein du premier trio avec James van Riemsdyk et Tyler Bozak.

Après s'être déliés les muscle en gymnase, mardi, les joueurs ont été conviés à une séance vidéo ayant comme thématique le jeu offensif, en compagnie d'un adjoint à l'entraîneur, Andrew Brewer. Babcock a trouvé que l'équipe a accordé trop d'occasions de marquer au début de la rencontre de samedi, face aux Sénateurs d'Ottawa, avant de faire de bonnes choses à l'attaque.

«Nous ne pouvons pas permettre autant de chances. Nous devrons resserrer le jeu en défense, a relevé Babcock. Sur le plan positif, nous avons créé plusieurs occasions et nous avons réussi quelques buts. C'est à souhaiter que ça va insuffler de la confiance à quelques joueurs.»

Soulignant que la période d'évaluation se poursuit, Babcock s'est dit impressionné par quelques-uns d'entre eux, mais moins par d'autres.

«Il est très exigeant, et il veut que les joueurs travaillent fort, a affirmé Komarov. Vous tentez de faire de votre mieux à tous les jours afin de prouver à l'entraîneur que vous avez votre place dans l'équipe.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer