LNH: quelles équipes surprendront cette saison?

Connor McDavid (97) tentera d'amener les Oilers en séries... (PHOTO DARRYL DYCK, PC)

Agrandir

Connor McDavid (97) tentera d'amener les Oilers en séries à sa première année dans la LNH.

PHOTO DARRYL DYCK, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert Laflamme
La Presse Canadienne

Il y a deux saisons, l'Avalanche du Colorado et les Blue Jackets de Columbus avaient surpris le monde du hockey, en connaissant d'irrésistibles poussées - l'Avalanche en début de saison et les Blue Jackets à la fin. La saison dernière, les Flames de Calgary et les Sénateurs d'Ottawa ont été les équipes cendrillons par excellence de la LNH. À l'orée d'une nouvelle saison, quelles sont les formations potentiellement susceptibles de poindre parmi celles qui se qualifieront aux séries éliminatoires?

Les Panthers de la Floride possèdent un profil intéressant, dans l'Association Est. Regorgeant de jeunes joueurs talentueux, avec les Jonathan Huberdeau, Nick Bjugstad, Aleksander Barkov et Aaron Ekblad, les Panthers ont d'ailleurs affiché une progression notoire, la saison dernière, en faisant un bond de 25 points par rapport à la saison précédente. Une progression annonciatrice d'une percée dans le groupe des huit.

Il faudra également avoir les Blue Jackets à l'oeil. On ne parlerait pas d'eux comme d'une équipe émergente s'ils étaient restés en santé, la saison dernière. Les Blue Jackets ont récolté 89 points, seulement quatre de moins qu'en 2013-14, même s'ils ont été grandement affligés par les blessures. L'acquisition de Brandon Saad des Blackhawks de Chicago leur procure un trio de jeunes attaquants explosif, avec Ryan Johansen et Boone Jenner.

Dans la très compétitive Association Ouest, le choix d'une équipe cendrillon est moins évident. Les Stars de Dallas possèdent tous les atouts. L'arrivée de deux joueurs champions de la Coupe Stanley, Patrick Sharp et Johnny Oduya, est-il l'ingrédient manquant?

La saison des Oilers?

Mais tous les yeux seront rivés dans l'Ouest sur les Oilers d'Edmonton et Connor McDavid. Est-ce que ce pourrait finalement être la saison des Oilers? La nouvelle sensation de la LNH représente-t-elle l'élément manquant qui peut élever les Oilers au rang d'équipe respectable et pouvant même aspirer aux séries? Rien n'est impossible. Une chose est assurée: le nouvel état-major de l'équipe, avec le président Bob Nicholson, le directeur général Peter Chiarelli et l'entraîneur Todd McLellan, va remettre de l'ordre au sein d'une organisation moribonde depuis plusieurs saisons.

Patrick Roy pourra-t-il démontrer que la mauvaise saison que l'Avalanche a connue n'est qu'un accident de parcours? L'équipe a raté les séries après avoir amassé 22 points de moins que les 112 obtenus en 2013-13, à la première saison de Roy à la barre.

Qui dit équipes qui surprennent dit forcément équipes qui déçoivent.

Dans l'Est, toute bonne chose a une fin, et il est permis de douter que la séquence de 24 présences de suite en séries des Red Wings de Detroit va s'étirer au-delà de l'ère post-Babcock.

Mike Babcock en aura lui-même plein les bras en s'attelant à la tâche de relancer les Maple Leafs de Toronto.

On voit les Islanders de New York comme une autre équipe qui pourrait faire un pas de recul.

On ne voit pas comment le Lightning de Tampa Bay, les Capitals de Washington, le Canadien, les Rangers de New York, les Penguins de Pittsburgh et les Sénateurs d'Ottawa pourraient être exclus des séries, hormis le facteur blessure.

Les Sabres de Buffalo partent de loin, mais ils vont montrer qu'ils sont sur la bonne voie. On s'attend à une autre saison difficile pour les Bruins de Boston et les Flyers de Philadelphie, et encore plus laborieuse pour les Devils du New Jersey et les Hurricanes de la Caroline.

Dans l'Ouest, les Canucks de Vancouver et le Wild du Minnesota paraissent les plus vulnérables de glisser hors des séries. Chez le Wild, on se croise les doigts pour que le gardien Devan Dubnyk répète ses exploits de la saison dernière.

Les Kings de Los Angeles devraient être de retour aux avant-postes, avec les Ducks d'Anaheim, les Blackhawks de Chicago, les Blues de St. Louis et les Predators de Nashville. Les Flames de Calgary et les Jets de Winnipeg ne devraient pas être loin derrière. Les Sharks de San Jose devraient de nouveau rater les séries et la saison s'annonce fort longue dans le désert de l'Arizona, où les Coyotes hurleront de désespoir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer