Noah Juulsen espère en avoir fini avec les commotions

Premier choix du Canadien - 26e au total -... (Photo Olivier PontBriand, archives La Presse)

Agrandir

Premier choix du Canadien - 26e au total - lors du repêchage de juin dernier, le défenseur Noah Juulsen participera à un premier match préparatoire avec le Tricolore jeudi soir.

Photo Olivier PontBriand, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bill Beacon
La Presse Canadienne

Une commotion cérébrale a tenu le défenseur Noah Juulsen à l'écart de la majeure partie de son camp d'entraînement initial dans la Ligue nationale, mais il a guéri à temps pour participer à un premier match préparatoire avec le Canadien de Montréal.

«Ils me traitent bien, a déclaré Juulsen, dont le nom sera inséré au sein de la formation partante en vue du match de jeudi soir face aux Sénateurs d'Ottawa au Centre Bell.

«Le simple fait de retourner au jeu est une belle sensation, a ajouté Juulsen, qui devrait évoluer en compagnie d'Alexei Emelin. Ce n'est pas le scénario idéal, mais je dois sauter sur la glace et jouer mon match.»

À peu près tous les espoirs du Canadien ont été cédés aux IceCaps de St-Jean de Terre-Neuve ou à leur équipe junior au cours du week-end. Toutefois, Juulsen est demeuré avec l'équipe afin de vivre l'expérience d'un premier camp professionnel.

Premier choix du Canadien - 26e au total - lors du repêchage de juin dernier, Juulsen n'a pas été en mesure de participer au camp des recrues, tenue une semaine avant le camp principal. Ce n'est que samedi qu'il a commencé à patiner avec l'équipe.

«C'est pas mal difficile, a admis le défenseur originaire de la Colombie-Britannique. Vous regardez vos coéquipiers tous les jours et vous voulez être avec eux sur la patinoire.»

Le mystère entoure les problèmes passés de commotion cérébrale de Juulsen, mais les membres de l'état-major du Canadien ne semblent pas trop préoccupés. Après le camp des recrues, Juulsen a signé un contrat de trois ans avec l'organisation.

Le jeune défenseur a reconnu qu'il ne s'agissait pas de sa première commotion cérébrale, mais n'a pas voulu préciser combien il en avait eu. Et il n'a pas précisé ce qui avait causé la dernière, se limitant à dire qu'elle était survenue à l'extérieur de la patinoire.

«Je suis prêt à jouer, et tout ira bien», a-t-il lancé, ajoutant qu'il ne ressentait plus de symptômes de commotion cérébrale depuis environ deux semaines.

Juulsen s'attend à retourner avec les Silvertips d'Everett, dans la Ligue junior de l'Ouest, d'ici la fin du camp d'entraînement. Toutefois, il dit avoir appris beaucoup en patinant auprès de défenseurs tels P.K. Subban et Andrei Markov, et il compte utiliser l'expérience acquise lorsqu'il enfilera de nouveau l'uniforme des Silvertips.

Il a notamment pu prendre connaissance des habitudes de travail des joueurs de la LNH et de la façon dont ils se préparent à un match, et il a aussi goûté au surplus de rapidité dont il aura besoin chez les professionnels.

Par ailleurs, à six pieds un pouce et 170 livres, Juulsen devra gagner du muscle, ce qui devrait se produire alors qu'il prendra de l'âge.

En 68 rencontres avec Everett l'an dernier, où il était un coéquipier de Nikita Scherbak, un autre premier choix du Tricolore, Juulsen a amassé 52 points dont neuf buts. Scherbak amorcera la saison dans la Ligue américaine.

Défenseur droitier habile à transporter la rondelle, Juulsen espère se tailler un poste avec l'équipe junior du Canada en vue du Championnat du monde, en décembre en Finlande.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer