• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Daniel Carcillo prêt à venir en aide aux retraités de la LNH 

Daniel Carcillo prêt à venir en aide aux retraités de la LNH

Dans la foulée de la mort de son... (Photo Mike DiNovo, USA Today)

Agrandir

Dans la foulée de la mort de son ami et ancien coéquipier Steve Montador, Daniel Carcillo a mis sur pied la Fondation Chapitre 5 afin d'offrir du soutien aux hockeyeurs et à d'autres athlètes.

Photo Mike DiNovo, USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Whyno
La Presse Canadienne

Daniel Carcillo a été un témoin privilégié des difficultés qu'a eues son ami et ancien coéquipier Steve Montador à faire la transition à un rythme de vie normale, à l'issue de sa carrière.

Montador devait composer avec de graves pertes de mémoire en raison de toutes les commotions cérébrales qu'il avait subies.

Il a tenté d'occuper un poste d'analyste à la radio, mais quand ça n'a pas fonctionné, il a paru accablé par un avenir nébuleux.

«Il ne savait pas ce qu'il voulait faire, relève Carcillo. Il était à la recherche de quelque chose, d'un tas de choses, comme ce sera le cas pour nous tous à la conclusion de notre carrière.»

L'hiver dernier, Carcillo se trouvait dans le salon des joueurs des Blackhawks de Chicago au moment où il a appris la terrible nouvelle. Montador, âgé de 35 ans, avait été trouvé mort dans son domicile de Mississauga, en Ontario.

La cause du décès n'a jamais été dévoilée publiquement. Une autopsie a démontré qu'il souffrait d'une maladie dégénérative liée à des coups répétitifs à la tête.

L'histoire de Montador est complexe et tragique, mais plusieurs anciens joueurs sont confrontés à des problèmes personnels, à des degrés divers, à l'issue de leur carrière.

Dans la foulée de la mort de Montador, Carcillo a mis sur pied la Fondation Chapitre 5 afin d'offrir du soutien aux hockeyeurs et à d'autres athlètes.

La LNH et l'Association des joueurs unissent déjà leurs efforts afin de faciliter la transition grâce à toutes sortes d'initiatives.

Mais comme plusieurs joueurs retraités savent par expérience, il n'existe pas de manuel d'emploi quant à la façon d'aborder la nouvelle étape de leur vie.

«Peu importe les préparatifs que vous faites, vous n'êtes jamais complètement prêt, argue l'ancien dur à cuire Stu Grimson, qui a oeuvré en droit avant d'agir comme analyste à la télévision pour les Predators de Nashville. Peu importe que vous soyez un professeur ou un comptable, si vous exercez un métier pendant 15, 20 ans et même davantage, c'est un changement de vie draconien pour quiconque.»

Au hockey, plusieurs joueurs ne connaissent que leur sport et rien d'autre.

«Je dis souvent que j'ai été à l'université du hockey pendant plus de 20 ans, raconte l'ancien gardien et actuel commentateur dans les médias Martin Biron. Dès les rangs juniors, j'ai été à l'université et j'ai étudié le hockey.»

«L'université du hockey» compte de nombreux diplômés - des anciens joueurs qui restent associés au sport à titre de recruteurs, d'entraîneurs ou de dirigeants.

L'ancien attaquant Jeff Halpern, à la retraite depuis la saison dernière, constate qu'il n'est pas facile de dénicher un poste d'entraîneur dans le hockey. En attendant, le diplômé de l'Université de Princeton est co-propriétaire d'un restaurant de poulet frit et de beignes dans la région de Washington.

Réalisant qu'à moins d'être un ancien joueur vedette qui peut plus facilement choisir ce qu'il veut faire, l'ancien défenseur Sean O'Donnell a fait du recrutement à la pige, avant de dénicher un poste d'analyste chez les Kings de Los Angeles.

Parce qu'il n'existe pas de processus de mise à l'essai pour les entraîneurs, Halpern a décidé d'acquérir de l'expérience en dirigeant une équipe bantam.

«Vous êtes comme une recrue de nouveau», souligne O'Donnell.

Carcillo est lui-même en voie de préparer sa propre sortie, confiant la semaine dernière qu'il s'apprête à annoncer sa retraite. Il a passé les derniers mois à peaufiner son projet Chapitre 5.

Carcillo souhaite s'associer au programme BreakAway, financé par le Fonds de soutien d'urgence de la LNH qui vient en aide à une centaine d'anciens joueurs et à leur famille.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer