• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > L'entraîneur adjoint du Wild accusé de conduite en état d'ébriété 

L'entraîneur adjoint du Wild accusé de conduite en état d'ébriété

Darryl Sydor... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Darryl Sydor

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

L'entraîneur adjoint du Wild du Minnesota Darryl Sydor a été accusé de conduite avec les facultés affaiblies vendredi après avoir été arrêté, la veille, au moment où il menait son fils à un match de hockey.

La plainte au criminel indique que l'homme de 43 ans a été appréhendé autour de 17 h 15.

Il aurait présenté au taux d'alcoolémie de 0,30%, soit plus de quatre fois la limite permise.

Sydor était toujours détenu à la prison du comté d'Anoka vendredi, en attente de son audience prévue pour l'après-midi.

Il est passible d'une peine maximale d'un an de prison et d'une amende qui pourrait s'élever à 3000$.

Le Wild a émis un communiqué dans lequel l'équipe dit qu'elle cherche encore à obtenir des renseignements.

«Nous sommes au courant des informations qui circulent au sujet de Darryl Sydor. Nous continuons d'amasser de l'information et nous aurons des commentaires additionnels au moment approprié.»

«Cette histoire atteint un point où elle dérange, a par ailleurs déclaré le lieutenant Michael Monsrud, du service de police de la ville de Fridley. Si vous choisissez de boire et de conduire, c'est une chose. Mais lorsque vous choisissez de conduire dans un état d'ébriété aussi avancé, avec votre enfant à vos côtés, ça m'apparaît presque dégoûtant.»

Selon la plainte, Sydor a indiqué à l'officier Erik Johnson qu'il transportait son fils à un tournoi de hockey à Plymouth et qu'ils étaient perdus. Le garçon de 12 ans était assis dans le siège du passager et ne disait rien, mais regardait continuellement l'application GPS de son téléphone cellulaire.

La plainte ajoute que les yeux de Sydor étaient rouges et larmoyants et son élocution, lente et laborieuse. Il avait de la difficulté à retracer son permis de conduire qui se trouvait pourtant dans son porte-feuille. Le policier a senti une forte odeur d'alcool venant de l'haleine de Sydor.

«En plusieurs occasions, le défendeur s'est arrêté et a présenté ses excuses à son fils», mentionne aussi la plainte.

Le garçon a raconté à l'agent Zak Chlebeck que lui et son père s'étaient perdus alors qu'ils se rendaient à Plymouth pour un match devant commencer à 18 h 30, et que sa mère se trouvait au Canada où elle rendait visite à des membres de sa famille.

«Il s'est mis à pleurer et était fâché que les policiers eurent demandé à son père de s'arrêter en bordure de la route», relate la plainte.

Le policier a appelé la mère du garçon, Sharlene Sydor, et lui a expliqué ce qui était arrivé. Le policier a sorti le garçon et son équipement de hockey et l'a conduit à son entraîneur. La mère a fait savoir au policier qu'elle retournerait à la maison dès que possible, et la mère et l'entraîneur se sont assurés que quelqu'un prendrait soin de son fils après le match.

Sydor a joué pendant 18 saisons dans la LNH. Il a porté les couleurs des Kings de Los Angeles, des Stars de Dallas, des Blue Jackets de Columbus, du Lightning de Tampa Bay, des Penguins de Pittsburgh et des Blues de St. Louis. Il est devenu un membre du personnel d'entraîneurs du Wild lors de la saison 2011-2012.

Ses 1291 matchs en carrière lui confèrent le 18e rang pour le plus grand nombre de rencontres jouées par un défenseur dans l'histoire de la LNH, selon le site internet du Wild. Il a fait graver son nom sur la coupe Stanley avec les Stars, en 1999, et avec le Lightning, en 2004. Il a participé au match des étoiles en 1998 et en 1999.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer