• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Carey Price pourrait remporter trois trophées à Las Vegas 

Carey Price pourrait remporter trois trophées à Las Vegas

Carey Price...

Agrandir

Carey Price

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Whyno
La Presse Canadienne

Carey Price a passé sa première soirée à Las Vegas au spectacle du Cirque du Soleil en l'honneur de Michael Jackson. C'était de circonstance, car le Canadien ne serait pas ce qu'il est sans son gardien vedette.

Price a effacé de sa mémoire le souvenir pénible de l'élimination du Canadien, mais il n'a toujours pas pris le temps de songer à la brillante saison qui lui a permis de se retrouver dans la ville du vice. Il pourrait bien devenir mercredi soir le premier gardien depuis Dominik Hasek en 1997 et 1998 à obtenir les trophées Vézina, Hart et Ted Lindsay remis au joueur par excellence selon ses pairs de l'AJLNH.

Aucun gardien n'a gagné les trophées Hart et Vézina au cours d'une même saison depuis José Théodore en 2002. Mais ses coéquipiers, et même ses adversaires, admettent qu'il mérite ces honneurs.

«Ce qui est fascinant avec Carey, c'est qu'il n'a même pas à ouvrir la bouche, parce que son jeu parle de lui-même, a commenté le défenseur du Tricolore et lauréat du trophée Norris P.K. Subban mardi. Il est temps qu'il commence à recevoir un peu de crédit.»

Price a savouré 44 victoires cette saison, brisant du même coup le record de concession appartenant à Jacques Plante, et son nom a également été associé à celui de Ken Dryden en quelques occasions cette saison. Sa moyenne de buts alloués de 1,96 et son taux d'efficacité de ,933 lui ont permis de trôner au premier rang dans ces catégories parmi tous les gardiens du circuit Bettman.

Debout au bout du couloir où il pourrait venir cueillir quelques titres lors du gala annuel de remise des trophées de la LNH, dont le William H. Jennings remis au gardien affichant la meilleure moyenne de buts alloués, Price a confié qu'il n'avait même pas pris le temps de songer à sa place dans l'histoire ou aux exploits qu'il a accomplis.

«Pour être franc avec vous, je ne le réalise pas encore», a confié Price.

Les trophées résumeront la campagne de Price. Ce dernier a progressé à chacune de ses huit saisons dans la LNH, et il devrait facilement remporter le trophée Vézina devant le gardien du Wild du Minnesota Devan Dubnyk et celui des Predators de Nashville Pekka Rinne. Le capitaine des Capitals de Washington Alex Ovechkin fut le meilleur buteur de la LNH avec 53 réussites, et John Tavares a ramené les Islanders de New York en séries éliminatoires, mais Price est le meneur dans la course au trophée Hart depuis le milieu de la saison.

À la veille du gala, plusieurs de ses coéquipiers au sein d'Équipe Canada à Sotchi ont exprimé leur reconnaissance envers le portier du CH.

«S'il n'avait pas été là, il (le Canadien) ne se serait jamais rendu là, a commenté le finaliste au trophée Norris et défenseur des Kings de Los Angeles Drew Doughty. Je crois sincèrement qu'il a connu une saison époustouflante.»

Le gala de mercredi soir pourrait être historique pour le Canadien si Subban décroche son deuxième trophée Norris, mais il le sera assurément pour les équipes canadiennes.

L'attaquant des Sénateurs d'Ottawa Mark Stone et celui des Flames de Calgary Johnny Gaudreau lutteront pour le trophée Calder remis à la recrue de l'année, et l'entraîneur-chef des Flames Bob Hartley est le favori pour décrocher le trophée Jack Adams. Si Subban ne gagne pas le Norris, alors ce pourrait très bien être le capitaine des Sénateurs d'Ottawa Erik Karlsson, qui est, à l'instar de Subban, bien meilleur en défensive aujourd'hui qu'à l'époque où il avait obtenu son premier titre.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer