Dave Hakstol nommé entraîneur des Flyers

Dave Hakstol, âgé de 46 ans, a passé les... (PHOTO MATT SLOCUM, AP)

Agrandir

Dave Hakstol, âgé de 46 ans, a passé les 11 dernières saisons avec l'équipe de hockey de l'Université du Dakota du Nord.

PHOTO MATT SLOCUM, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Dan Gelston
Associated Press
PHILADELPHIE

Les Flyers de Philadelphie ont fait un choix surprenant pour combler le poste vacant d'entraîneur-chef, embauchant Dave Hakstol de l'Université du Dakota du Nord.

Hakstol, âgé de 46 ans, a passé les 11 dernières saisons au Dakota du Nord. Il a compilé un palmarès de 289-143-43, soit une moyenne de victoires de ,654 en 475 matchs. En 2014-15, il a guidé l'université à une fiche de 29-10-3 pour un taux d'efficacité de ,726 et une participation aux demi-finales du championnat de la NCAA, le Frozen Four.

L'équipe a pris part au tournoi de la NCAA chaque saison sous la tutelle de Hakstol et a atteint les demi-finales en sept occasions pendant cette période, le plus grand nombre de tout programme universitaire américain au cours du même laps de temps.

«Je n'allais pas choisir en fonction du choix populaire, a déclaré le directeur général, Ron Hextall, lundi. J'allais choisir l'entraîneur qui allait être le meilleur choix pour cette organisation aujourd'hui et demain. Dave est cette personne.»

Hextall avait dressé une liste des qualités requises chez son prochain entraîneur, sa première embauche majeure depuis qu'il est en poste. Parmi ces qualités, notons:

- Pourra-t-il passer au travers un calendrier de 82 matchs?

- Peut-il développer de jeunes talents?

- Pourra-t-il endurer la pression des partisans et des médias, gérer la disette de coupe Stanley de l'équipe et apporter avec confiance son style bien à lui?

Hextall a déclaré que Hakstol répondait favorablement à toutes ses questions, sauf celle de l'expérience dans la Ligue nationale. Au final, le fait qu'Hakstol n'ait pas dirigé dans la LNH était le cadet des soucis d'Hextall. Et il s'attend à ce que ses joueurs adoptent la même attitude.

«Je crois qu'ils verront très tôt qui est le patron», a dit le DG.

Hextall, dont le fils Brett a joué sous les ordres d'Hakstol, a congédié Craig Berube à la fin de la saison, l'équipe n'ayant pas réussi à se qualifier pour les séries éliminatoires. Berube a compilé une fiche de 75-58-28 (,553) en deux saisons à la barre des Flyers, les menant en séries l'an dernier.

Les Flyers n'ont pas remporté la coupe Stanley depuis 1975. Ils ont raté les séries deux fois au cours des trois dernières années, une première pour eux depuis qu'ils ont été écartés du tournoi printanier de 1989 à 1994. L'organisation doit maintenant espérer que le tandem Hextall-Hakstol est le bon.

Un cas d'exception

Hakstol est l'un des rares entraîneurs à faire le saut directement des rangs collégiaux à la LNH. Selon College Hockey Inc., seuls Bob Johnson et Ned Harkness l'ont fait avant lui.

«Je crois en ce que nous faisons et je crois aux choses que je fais, je ne vais pas changer en cela, a indiqué le principal intéressé. Dois-je modifier la façon dont je livre mon message? Peut-être un peu. Je ne vais prétendre avoir de l'expérience à ce niveau. Mais j'ai extrêmement confiance en mes connaissances du sport.»

Pas moins de 20 joueurs de la LNH sont passés par le programme d'Hakstol et 46 en tout ont évolué au hockey professionnel. Jonathan Toews, des Blackhawks de Chicago, et Matt Greene, des Kings de Los Angeles, sont les plus connus. Les deux joueurs ont remporté deux coupes Stanley chacun jusqu'ici.

Il hérite d'un club avec des éléments talentueux. Jakub Voracek et Claude Giroux viennent de passer la majeure partie de la campagne à la chasse au premier rang des pointeurs. Voracek a amassé 81 points, dont 22 buts, tandis que Giroux a marqué 25 fois pour récolter 73 points. Wayne Simmonds a mené les Flyers avec 28 buts et Steve Mason a affiché la plus basse moyenne de buts alloués - 2,25 - pour un gardien des Flyers en plus de 10 ans. À la défense, Mark Streit a récolté 52 points.

«J'ai confiance que nous connaîtrons du succès avec ce groupe», a conclu Hakstol.

Bye Bye Babcock

L'embauche d'Hakstol signifie que les Flyers sont sortis du derby Mike Babcock. Bien que Babcock soit sous contrat avec les Red Wings de Detroit jusqu'au 30 juin, l'organisation lui a donné la permission de discuter avec d'autres équipes.

«J'espère que nous venons de trouver un autre Mike Babcock», a laissé tomber le propriétaire des Flyers, Ed Snider.

Babcock a rencontré les Sabres de Buffalo et n'a pas écarté la possibilité qu'il signe un nouveau pacte avec les Wings, qu'il a dirigés pendant 10 ans, remportant la coupe Stanley en 2010. La semaine dernière, Babcock a déclaré à TSN qu'il entendait prendre sa décision avant la fin de la présente semaine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer