Nathan Beaulieu a gagné sa place

Nathan Beaulieu... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Nathan Beaulieu

Photo Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Tampa) Il n'y a plus aucun doute possible, Nathan Beaulieu est maintenant un membre à part entière du Canadien.

Le jeune défenseur s'en rend compte ces jours-ci. Quand le Canadien va disputer son match le plus important de la saison, ce soir à Tampa Bay, il sera bel et bien sur la glace.

Il n'y a pas si longtemps, la direction du Canadien hésitait à lui confier les missions importantes. Plus maintenant, de toute évidence. Quand il s'est enfin remis de sa blessure mystère, subie lors du troisième match de la série contre Ottawa, Beaulieu a pu reprendre sa place dans la formation montréalaise sans problème.

Parce que sa place est acquise. «Même quand j'étais blessé, tous les entraîneurs de l'équipe venaient me parler, ils s'assuraient que je sois impliqué en m'incluant dans les réunions d'équipe, a expliqué le jeune défenseur au terme de l'entraînement d'hier. Ils avaient décidé que j'allais être de retour dans l'alignement après avoir obtenu le O.K. de l'équipe médicale. C'est une belle marque de confiance. Je pense que je peux aider l'équipe en séries. L'équipe a très bien joué, mais je crois pouvoir apporter quelque chose de plus.»

Ce fut peut-être un peu long, mais Beaulieu, de toute évidence, a enfin gagné la confiance des entraîneurs montréalais. «Oui, ça a pris un peu de temps, a-t-il admis. J'ai eu mes hauts et mes bas... Obtenir le respect et la confiance des entraîneurs, ça prend du temps. Mais je pense avoir fait des progrès à ce chapitre, et les choses pour moi vont de mieux en mieux.

«Le problème, c'est qu'au départ, on ne connaissait pas vraiment la gravité de ma blessure, on ne savait pas le nombre de matchs que j'allais rater. Mais je savais que les dirigeants de l'équipe croyaient en moi, que j'avais mérité ma place et qu'ils allaient me donner une autre chance à mon retour au jeu.»

À son premier match de retour, samedi soir au Centre Bell, Beaulieu a joué pendant 14 minutes et 29 secondes. Le gros sixième match de ce soir sera son premier de la série au Amalie Arena de Tampa Bay, un endroit qui ne lui rappelle pas de bons souvenirs.

«J'étais en haut sur la galerie de presse pendant le premier match de la série présenté à Tampa, et pour moi, c'était vraiment difficile à regarder. C'était frustrant. Je trouvais ça dur de voir combien les gars jouaient bien sans obtenir de bons résultats. Mais je sens que c'est en train de changer...»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Torrey Mitchell est maintenant à l'aise

    Hockey

    Torrey Mitchell est maintenant à l'aise

    Dans l'ombre de Jeff Petry, le centre québécois Torrey Mitchell est lui aussi en train de donner raison à Marc Bergevin d'être allé le chercher à la... »

  • Ryan Callahan opéré d'urgence

    Hockey

    Ryan Callahan opéré d'urgence

    Coup de théâtre en fin de soirée, alors que l'attaquant du Lightning de Tampa Ryan Callahan a subi d'urgence une appendicectomie. »

  • Jon Cooper: «Je veux qu'on soit une équipe en colère»

    Hockey

    Jon Cooper: «Je veux qu'on soit une équipe en colère»

    Toute l'année à Tampa, on a fait état de ces vétérans que Steve Yzerman avait acquis pour greffer de l'expérience à un groupe certes talentueux mais... »

  • L'énigme Ben Bishop

    Hockey

    L'énigme Ben Bishop

    Depuis le début des séries éliminatoires, Ben Bishop a des chiffres supérieurs à ceux de Carey Price. Sa moyenne de buts accordés est meilleure. Son... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer