Un but qui soulage Stamkos

Steven Stamkos s'est présenté seul devant Carey Price... (La Presse)

Agrandir

Steven Stamkos s'est présenté seul devant Carey Price pour marquer son premier but des séries.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les journalistes, majoritairement de Tampa, se sont rués sur Steven Stamkos lorsque celui-ci a fait son apparition dans le vestiaire du Lightning après le match.

Stamkos n'avait toujours pas marqué après neuf matchs en séries éliminatoires lorsqu'il a finalement déjoué Carey Price en échappée, en deuxième période, pour faire 3-1...

«J'ai réagi avec émotion, mais que ça ait été mon premier ou mon vingtième, j'aurais réagi de la même façon, parce que c'était un but important dans le match», a-t-il dit.

Stamkos s'est dit moins affecté par sa léthargie qu'on aurait pu le croire. «C'est vous qui m'en parliez chaque jour, a d'abord lancé le capitaine du Lightning. J'avais hâte de marquer, mais c'était moins difficile à vivre parce que l'équipe gagnait.»

Il n'empêche que son but l'a soulagé. «Évidemment, j'étais soulagé. Tout est une question de confiance au hockey. Et cette confiance peut disparaître rapidement. Puis, vous marquez, rien n'a vraiment changé, mais vos jambes sont plus légères, vous devenez plus à l'aise avec la rondelle et la chance vous sourit à nouveau. J'espère que c'est le début de quelque chose de bien. Je n'ai même pas été trois matchs de suite sans marquer en saison régulière.»

La vedette du Lightning n'a pas été impressionnée par le comportement de Brandon Prust en fin de match. «On pouvait le voir venir un mille à l'avance. Ça n'est pas la première fois qu'il fait ça. C'est le résultat de la frustration. Tout ce qu'on peut faire, c'est répliquer en marquant en supériorité numérique. C'est la meilleure revanche possible. C'est la première fois que je voyais un joueur lancer un coude sur le banc des joueurs... mais je crois avoir fait un beau catch!»

La confiance règne

La confiance est élevée dans le camp du Lightning. «On espérait gagner au moins un match à Montréal, alors quand tu en gagnes deux... Nous avons réussi à revenir dans le match après leur premier but, alors que l'amphithéâtre était très bruyant. C'est un signe de caractère.»

«Nous rentrons à Tampa très confiants, a dit Alex Killorn après la rencontre. Mais ils seront désespérés et ça ne sera pas facile. [...] Nous savions qu'il [Prust] allait réagir ainsi. Ils étaient frustrés. [...] Nous avons apporté certains ajustements en supériorité numérique qui ont porté leurs fruits.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer